Maghreb
URL courte
Par
1616473
S'abonner

Le rappel «avec effet immédiat» de l’ambassadeur algérien à Rabat a été annoncé par le ministère des Affaires étrangères ce 18 juillet, lequel a dénoncé la diffusion d’une note par la représentation diplomatique marocaine à New York concernant le peuple kabyle et l’absence des explications exigées de la partie marocaine, indique le communiqué.

L’ambassadeur algérien à Rabat a été rappelé ce dimanche 18 juillet, selon le communiqué cité par la chaîne de télévision algérienne Ennahar TV. Le rappel a été effectué suivant l’absence de réponse du Maroc concernant les propos de son ambassadeur à New York, lesquels ont été jugés «inadmissibles» par l’Algérie.

«Depuis lors, et en l'absence de tout écho positif et approprié de la partie marocaine, il a été décidé aujourd’hui le rappel, avec effet immédiat, pour consultations, de l’ambassadeur d’Algérie à Rabat, sans préjudice d’autres mesures éventuelles en fonction de l’évolution de cette affaire», détaille le document.

Une note distribuée par la représentation diplomatique marocaine à New York

Pour rappel, le ministère algérien des Affaires étrangères avait déjà condamné le fait que la représentation diplomatique marocaine à New York a distribué, aux pays membres du Mouvement des Non-Alignés, une note officielle où le Maroc exprime son soutien au «droit à l’autodétermination du peuple kabyle».

«Cette communication diplomatique marocaine est aventuriste, irresponsable et manipulatrice. Elle relève d’une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation dûment reconnue comme telle par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre l’unité de la nation algérienne», s'indigne le ministère dans sa déclaration du 16 juillet, dont le texte a été relayé par l’Algérie presse service.

En réaction à cette dérive «particulièrement dangereuse», le ministère algérien a exigé des explications de la partie marocaine dans la même déclaration, en soulignant qu’il s'agissait d'«un acte diplomatique douteux».

L’Algérie a en outre tenu à préciser qu'une communication de ce genre allait à l'encontre notamment des «principes et [des] accords qui structurent et inspirent les relations algéro-marocaines».

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
Maroc, diplomatie, ambassadeur, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook