Moyen-Orient
URL courte
Par
Assassinat d'un scientifique iranien du nucléaire (novembre 2020) (26)
71626
S'abonner

Le commandant en chef de l’armée iranienne a accusé les États-Unis et «le régime sioniste» d’être impliqués dans l’assassinat du chercheur Mohsen Fakhrizadeh.

Suite à l’assassinat d’un chercheur iranien de haut rang travaillant dans le domaine du nucléaire, le commandant en chef de l’armée iranienne, Abdoulrahim Moussawi, a accusé les États-Unis d’en être responsables.

«On y distingue bien la main criminelle de l’Amérique et du régime sioniste», a déclaré M.Moussawi, cité par l’agence de presse ISNA.

Plus tôt dans la journée, le ministère iranien de la Défense a fait état de la mort du chef de son département des recherches, Mohsen Fakhrizadeh. Selon le ministère, il a été «gravement blessé» lorsque sa voiture a été prise pour cible par plusieurs assaillants, qui ont en retour été pris à partie par les gardes du corps du scientifique. L'équipe médicale n'est pas parvenue à réanimer M.Fakhrizadeh.

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a condamné l’assassinat du scientifique, évoquant «un acte terroriste». Il a également parlé d’«indications sérieuses du rôle d’Israël» dans l’attaque qui a coûté la vie au chercheur.

Trump s’abstient de commenter

Le Président américain sortant Donald Trump a retweeté des informations sur l'assassinat du scientifique, sans toutefois y ajouter de commentaire personnel.

La semaine dernière, le New York Times a rapporté que l‘actuel résident de la Maison-Blanche avait demandé à ses conseillers, qui l’en ont dissuadé, s’il pouvait bombarder une installation nucléaire iranienne. Le journal explique qu’une telle attaque aurait empêché son vainqueur à l’élection présidentielle, Joe Biden, de renouer le dialogue avec Téhéran.

Dossier:
Assassinat d'un scientifique iranien du nucléaire (novembre 2020) (26)

Lire aussi:

Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
L'armée d’Israël lance une opération dans la bande de Gaza
Tags:
programme nucléaire iranien, meurtre, États-Unis, Iran, Mohammad Javad Zarif
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook