Moyen-Orient
URL courte
Par
13523
S'abonner

En réaction à des «actes terroristes menés par les États-Unis dans la région», le ministère iranien des Affaires étrangères a dévoilé une liste de hauts responsables américains visés par des sanctions.

La République islamique a annoncé l’introduction de sanctions à l’encontre de Donald Trump et de plusieurs anciens et actuels membres de son administration.

Outre le Président sortant, son secrétaire d’État Mike Pompeo, l’ancien conseiller de la Maison-Blanche à la sécurité nationale John Bolton, le chef du département du Trésor Stephen Mnuchin, le chef actuel du Pentagone Christopher Miller et son prédécesseur Mark Esper, ainsi que la directrice de la CIA Gina Haspel figurent sur la liste dévoilée par le ministère iranien des Affaires étrangères.

L’ancien envoyé spécial américain pour l’Iran Brian Hook et l’actuel Elliott Abrams se retrouvent également sur la liste noire iranienne.

Le ministère souligne que les sanctions ont été décrétées en réponse à des «actes terroristes menés par les États-Unis dans la région».

Auparavant, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a accusé l'Iran d'être la «nouvelle base» d'Al-Qaïda* au Moyen-Orient.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Un Français qui «ne s’est jamais battu de sa vie» vit un enfer dans les geôles turques
Tags:
John Bolton, Mike Pompeo, sanctions, Donald Trump, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook