Moyen-Orient
URL courte
Par
438193
S'abonner

La coalition dirigée par Washington augmente sa présence militaire en Syrie où les vols de ses avions de transport et les mouvements de ses convois sont devenus plus fréquents. Cela risque de nuire au règlement politique de la situation dans ce pays, a déclaré la Défense russe.

Les vols de transport militaire et les déplacements des convois de la coalition dirigée par les États-Unis gagnent en intensité dans l’est de la Syrie, a déclaré ce jeudi 6 mai le contre-amiral Alexandre Karpov, chef adjoint du Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Nous sommes préoccupés par l’augmentation du nombre des vols de transport militaire et des mouvements de matériels terrestres des forces de la coalition dirigée par les États-Unis dans les régions orientales de la Syrie», a indiqué M.Karpov.

Selon lui, la Syrie est en mesure de combattre seule les cellules terroristes sur son territoire. En plus, la présence de contingents militaires de la coalition dans ce pays est illégale et viole les normes du droit international, a-t-il ajouté.

«Les actions du commandement américain, qui renforce sa présence militaire dans la région d’outre-Euphrate dans le contexte d'une situation socio-économique difficile provoquée par les étouffantes sanctions américaines, sapent les perspectives d'un règlement politique» de la crise, a conclu le responsable.

Imposées sous Donald Trump, les sanctions américaines contre la Syrie -baptisées loi César- ont été maintenues par son successeur Joe Biden. Elles prévoient le gel des avoirs et l’impossibilité d’accès au système bancaire américain à plusieurs centaines de personnalités et entreprises syriennes. Cette loi cible la coopération étrangère avec Damas et l’interdit de facto sous peine de sanctions.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
Alexandre Karpov, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, coalition anti-Daech, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook