Moyen-Orient
URL courte
Par
1412104
S'abonner

Un édifice d’une dizaine d’étages s’est effondré à Gaza, alors que l’armée israélienne a lancé une opération majeure contre les dispositifs de lancement de roquettes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, a appris Sputnik d’un témoin oculaire.

L'armée de l'air israélienne a détruit ce mardi 11 mai un immeuble d’une dizaine d’étages situé au centre de la ville de Gaza, a annoncé un témoin à Sputnik.

«Des avions militaires israéliens ont détruit ce soir le bâtiment résidentiel Hanadi de 12 étages à Gaza. Plus tôt dans la soirée, l'administrateur du bâtiment a reçu un appel téléphonique, il a été informé que l'armée de l'air israélienne avait l'intention de bombarder l’édifice», a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

​Selon lui, tous les habitants de l’immeuble et des bâtiments voisins ont quitté leurs domiciles par crainte de destruction.

L’édifice aurait abrité un bureau du Hamas

D’après l’agence France-Presse, il s’agit d’un édifice où se trouvait le bureau des responsables du mouvement Hamas. La frappe a aussi causé des dommages sur des immeubles avoisinants.

Des tirs de dizaines de roquettes ont déclenché les sirènes dans plusieurs villes israéliennes le 10 mai. Le lendemain, Israël a riposté, envoyant plus de 80 chasseurs dont des F-35 pour frapper 150 cibles du Hamas, provoquant une nouvelle attaque de roquettes depuis la bande de Gaza. Selon Tsahal, au moins une vingtaine de combattants des groupes Hamas et Jihad islamique* ont été tués par les frappes israéliennes.

Les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, avaient précédemment menacé de pilonner Tel Aviv, si Israël bombardait des immeubles résidentiels dans la bande de Gaza.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
frappe aérienne, raid, Israël, Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook