Moyen-Orient
URL courte
Par
Escalade des tensions entre Israël et Palestine – mai 2021 (70)
8648137
S'abonner

Moscou a appelé Israël a immédiatement arrêter sa politique de colonisation dans les territoires palestiniens occupés et a promis une réaction conjointe des membres du Conseil de sécurité de l'Onu à l'aggravation actuelle de la situation à la frontière entre Israël et la Palestine.

Les tentatives d'Israël de changer le statut de Jérusalem sont illégales, Moscou exige en outre qu'Israël cesse immédiatement ses activités de colonisation dans les territoires occupés, a déclaré ce mercredi 12 mai à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine.

«Nous pensons que les tentatives d'Israël de changer le caractère géographique, démographique et historique et le statut de la ville sainte de Jérusalem sont illégales, et nous préconisons une cessation immédiate et complète de toutes les activités de colonisation dans les territoires palestiniens occupés conformément à de nombreuses décisions de l'Assemblée générale et du Conseil de sécurité des Nations unies», a indiqué M.Verchinine.

La Russie condamne la violence à l'égard des civils en Israël et en Palestine, ainsi que toutes les actions qui compliquent la possibilité de relancer le processus de négociations sur la paix au Proche-Orient, a-t-il ajouté.

Selon lui, les membres de la communauté internationale ont des positions similaires à celle de la Russie concernant la nouvelle montée des tensions entre Israël et la Palestine.

«Les représentants européens ont notamment dénoncé le caractère illégal des actions d'Israël et noté qu'il était inacceptable de modifier les frontières de 1967. Washington a exprimé sa profonde inquiétude face aux mesures "éloignant la paix" et exigé de traduire en justice les responsables des violences. Les dirigeants de l'Onu ont appelé Israël à [...] respecter les normes du droit international humanitaire et à renoncer à la pratique de la destruction des maisons palestiniennes», a ajouté le diplomate russe.

La Russie prépare une déclaration conjointe avec ses partenaires du Conseil de sécurité de l'Onu portant sur la situation à Jérusalem-Est. Elle mène des discussions avec la Chine, qui préside le Conseil de sécurité, ainsi qu'avec d'autres délégations et a organisé des entretiens avec la Turquie au niveau des Présidents et ministres des Affaires étrangères.

Aggravation du conflit Israël-Palestine

Des émeutes se poursuivent depuis plusieurs jours à Jérusalem-Est, depuis que les militaires israéliens ont essayé de disperser les Palestiniens qui se rassemblaient pour prier avant la fin du jeûne du ramadan sur le mont du Temple. Les manifestations ont en outre été provoquées par des tentatives d'expulser des familles palestiniennes de certains quartiers de Jérusalem-Est.

Le 10 mai, la situation s'est détériorée à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Des groupes palestiniens ont tiré plus de 1.000 roquettes dont 850 ont atteint Israël et quelque 200 sont tombées dans la bande de Gaza. Le système Dôme de fer a intercepté près de 200 roquettes, mais les tirs de roquettes ont toutefois fait sept morts et plus de 200 blessés sur le territoire israélien. Les sirènes se déclenchent régulièrement dans les villes situées non loin de l’enclave palestinienne. Tsahal ne cesse de frapper la bande de Gaza. Selon le ministère palestinien de la Santé, les raids israéliens ont fait 56 morts en deux jours, dont 14 enfants et cinq femmes, et plus de 330 blessés.

Lors des négociations de paix actuellement suspendues, les Palestiniens exigent que les futures frontières entre deux États souverains, Israël et la Palestine, suivent les lignes qui existaient avant la guerre des Six Jours de 1967, avec un éventuel échange de territoires. Ils espèrent créer leur propre État en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et veulent faire de Jérusalem-Est sa capitale. Israël refuse de revenir aux frontières de 1967, encore moins de partager Jérusalem qu'il a déjà déclarée sa capitale éternelle et indivisible.

Dossier:
Escalade des tensions entre Israël et Palestine – mai 2021 (70)

Lire aussi:

Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
«Il y a quelque chose sur votre menton»: Joe Biden pris au dépourvu devant les caméras - images
JO-2020: un boxeur français disqualifié en quart de finale fait un sit-in sur le ring
Tags:
Israël, Russie, Sergueï Verchinine, Gaza, Bande de Gaza, Palestine, ministère russe des Affaires étrangères
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook