Ecoutez Radio Sputnik
    JO 2018 de Pyeongchang

    Comment des «espions russes» se sont infiltrés aux JO 2018, la version d’un journaliste US

    © Sputnik. Ramil Sitdikow
    Actualités
    URL courte
    7217

    Ah, ces espions russes omniprésents! Selon un journaliste américain, ils sont allés jusqu’à s’infiltrer dans les rangs des sportifs aux Jeux olympiques. Mais qui sont ces insaisissables agents secrets des services de renseignement russes?

    Le journaliste américain Dan Wetzel a ironisé, dans une colonne sur Yahoo! Sports, que les curleurs russes participant aux JO 2018 ressemblaient à des agents doubles.

    «Ce n'est pas par hasard que les deux athlètes olympiques russes qui ont participé au curling mixte, Anastasia Bryzgalova et Aleksandr Krushelnitskii, semblent tout droit sortis d'un film. Bryzgalova d'un film de James Bond, Krushelnitckii de Fast and Furious», a-t-il écrit.

    Et de conclure:

    «Les Russes trollent tout simplement le monde en envoyant aux compétitions de curling en double mixtes des sportifs qui ressemblent à des agents doubles», a-t-il conclu.

    En outre, le chroniqueur s'est dit perplexe du fait que 168 athlètes russes aient été autorisés à participer aux JO à Pyeongchang, mais qu'ils y participent sous le drapeau neutre.

    Auparavant, le TAS avait levé pour 28 sportifs russes les sanctions et suspensions à vie infligées par le Comité international olympique (CIO) pour leur implication présumée dans «un système de dopage d'État» qui a valu à la Russie d'être suspendue des JO d'hiver.

    Par la suite, le Comité national olympique de Russie a demandé au CIO d'envoyer des invitations à Pyeongchang à 15 des 28 Russes disculpés, les 13 autres étant soit retraités, soit non-éligibles pour les JO de 2018. Pourtant, le CIO a refusé d'inviter les intéressés aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

    Pour le moment, 168 sportifs russes considérés comme «propres» par le CIO sont donc admis à participer aux JO sous la bannière olympique, en raison de la suspension du Comité olympique russe.

    Lire aussi:

    Les sportifs russes défilent à Pyeongchang sous la bannière olympique
    Le TAS se prononce sur la participation aux JO des athlètes russes suspendus
    Le Wall Street Journal «attribue» le titre de plus stylée à l’équipe russe aux JO
    Tags:
    sport, curleur, JO 2018 de Pyeongchang, États-Unis, Russie, Corée du Sud, Pyeongchang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik