Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Tatiana Lebedeva : un triple saut pour un million de dollars

    Opinion
    URL courte
    0 3 0 0

    MOSCOU, 6 septembre - Mikhaïl Smirnov, RIA Novosti.

    La Russe Tatiana Lebedeva a décroché le jackpot de la Golden League. Dimanche, l'athlète de 29 ans, originaire de la ville bachkire de Sterlitamak, a gagné le concours de triple saut à Berlin. Ayant ainsi remporté six étapes de ces compétitions prestigieuses, elle se verra remettre un lingot d'or valant un million de dollar en Finale de la Golden League qui se tiendra le week-end prochain à Monaco.

    Tatiana Lebedeva est la troisième Russe à réaliser un pareil exploit depuis les sept ans d'existence de la Golden League. A la différence de Tatiana Kotova et d'Olga Egorova, elle a le jackpot pour elle seule parce que nulle autre n'a pu remporter les six étapes comptant pour ce prix.

    Cette victoire la dédommage en quelque sorte de l'"injustice historique" dont elle a été victime il y a un an aux Jeux olympique d'Athènes. Favorite incontestée en triple saut, elle a pourtant terminé en troisième position. Elle a alors pris son courage à deux mains et s'est adjugé quelques jours après le titre olympique en saut en longueur. En recevant la médaille d'or elle a avoué ne l'avoir pas remportée dans sa discipline préférée, mais elle a remercié le sort car autrement il lui faudrait attendre quatre ans pour tenter sa chance aux prochains J.O. On lui a reproché son avarice, on l'a accusée d'avoir écarté de jeunes athlètes de deux disciplines à la fois.

    Cette saison devait apporter la réponse à tous les défis du sort. Elle est convaincante. Tatiana a même sacrifié les mondiaux d'Helsinki parce qu'elle avait déjà remporté des championnats du monde et jamais la Golden League. Paris, Rome, Oslo, Zurich, Bruxelles, Berlin, partout elle a triomphé sans laisser la moindre chance à ses rivales.

    Bien avant la fin des compétitions, Tatiana avait décidé pour elle-même que si elle gagnait ce million, elle ferait don d'un dixième de la récompense à une œuvre méritoire, par exemple à l'école de Sterlitamak où elle avait commencé sa carrière sportive. Qu'en diront son mari et sa fille qui l'attendent à Volgograd?

    Lire aussi:

    « Attention! Je plonge!»: une retraitée russe donne des leçons de montage vidéo (Vidéo)
    L’Energy d'Oklahoma City a marqué un but incroyable
    Une skieuse polonaise prend la défense des sportifs russes exclus
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik