Politique
URL courte
Par
297623
S'abonner

À l’approche de la présidentielle française, Julien Bayou, secrétaire général d’EELV, reproche dans son entretien au Point le fait que le Président de la République mène une «politique inégalitaire». Selon lui, la banalisation du RN pourrait le faire perdre face à Marine Le Pen.

Julien Bayou, secrétaire national d’EELV et candidat aux régionales en Île-de-France, prédit dans une interview au Point publiée ce samedi 27 février la victoire de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron si ce dernier se présente à la présidentielle de 2022.

«Aujourd'hui, il n'y a que deux forces qui peuvent gagner contre elle [Marine Le Pen, ndlr]: la droite et nous, les écologistes. Emmanuel Macron perdra contre Marine Le Pen», indique-t-il. 

Une «politique inégalitaire»

Il estime que le Président mène une «politique inégalitaire» qui représente «un des carburants» du Rassemblement national.

«On savait qu'Emmanuel Macron serait décevant, mais il arrive tout de même à vous décevoir plus encore. L'écart avec Marine Le Pen s'est considérablement réduit à cause de lui. On est à 48 contre 52% en moyenne. Si ça, ce n'est pas un signal d'alerte…», ajoute-t-il.

Selon lui, il suffirait à LREM de revenir sur la réforme des retraites «pour que Marine Le Pen redevienne favorite à l'élection présidentielle».

Il «ne sait plus pourquoi il réforme»

«Emmanuel Macron, c'est le présent. Il s'adapte tellement qu'il ne sait plus quel projet il veut défendre pour les 20 ou 30 ans à venir. Il ne sait même pas ce qu'il veut pour la fin de son quinquennat entre la réforme des retraites et la proportionnelle. Emmanuel Macron, c'est celui qui ne sait plus pourquoi il réforme», assure-t-il auprès du Point.

D’après Julien Bayou, «l'avenir, c'est la lutte contre le dérèglement climatique et l'injustice sociale, deux défis du XXIe siècle qui sont au cœur» du projet de EELV.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
Présidentielle France 2022, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook