Politique
URL courte
Par
5263
S'abonner

Un message à caractère électoral s’attaquant, entre autres, à la génération des baby-boomers et diffusé par Julien Bayou a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Par la suite, le secrétaire national d’EELV s'est excusé pour cette «erreur».

Afin d’inciter ses électeurs à aller voter aux régionales, le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) Julien Bayou a ciblé des personnalités (Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, Gérald Darmanin) et des catégories de population en les accusant de défendre leurs propres intérêts et non le climat. Parmi celles visées figurent les chasseurs, mais aussi les «boomers», soit la génération des baby-boomers, ce qui a engendré des accusations d’âgisme.

C’est ce que lui a reproché Jérôme Guedj, conseiller départemental de l’Essonne, pour qui «l’âgisme est hélas la plus banale et la plus admise des discriminations». Pour lui, le message d’EELV est clair: «les boomers ne votent pas comme il faut, donc allez vous inscrire», rappelant qu’il y a deux millions d’entre eux en Île-de-France, là où Julien Bayou est candidat.

«Les périodes électorales ne rendent pas forcément intelligent», a tweeté Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie. Le scientifique Carlos Moreno a quant à lui rappelé que les baby-boomers, dont il fait partie, ne sont pas insensibles à la question du climat.

Réaction

L’ancien député EELV Sergio Coronado a expliqué sur Twitter que l’utilisation de ce terme vient de l’expression «Ok Boomer», désignant une génération qui «a connu le plein emploi, consommé sans limite, n’a pas pris soin de la planète» et qui doit désormais laisser place à la nouvelle génération pour prendre les bonnes décisions.

Sans réagir à la polémique, Julien Bayou a modifié deux fois sa publication sur Facebook, d’abord pour retirer le visuel sur les boomers, ensuite pour supprimer leur mention dans son texte. Ainsi, «chasseurs» et «boomers» ont été remplacés par «beaucoup». Sur Twitter, la publication a été entièrement supprimée.

De nombreux internautes déplorent également sur Facebook que la campagne d’EELV se base sur la diabolisation de ses opposants et non sur des idées.

Par la suite, le candidat écologiste a reconnu une «erreur», alors que sa «conception de l'écologie est de rassembler l'ensemble des forces et des générations».

«Le visuel "boomers" était maladroit et blessant. Nous l'avons immédiatement retiré. Je ne l'avais pas validé mais j'en prends la responsabilité», a-t-il annoncé dans un communiqué transmis à l'AFP.

Lire aussi:

Une partie des autotests distribués par l’Éducation nationale affiche des indications contraires
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Tags:
campagne électorale, élections régionales, génération, Europe Ecologie les Verts (EELV), Julien Bayou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook