Politique
URL courte
Par
5720165
S'abonner

Dans un entretien au Parisien, dans lequel il a entre autres abordé les modalités du prochain déconfinement, le Premier ministre a également été interrogé sur la nouvelle tribune signée par des militaires et publiée par Valeurs actuelles dimanche soir. «On peut tous se dire militaires et signer sous couvert d’anonymat une tribune», fut sa réaction.

«J’y vois surtout une manœuvre politique», a déclaré Jean Castex au sujet de la nouvelle tribune signée par des militaires et pointant, comme l’a bien rappelé le journaliste du Parisien, le risque de «guerre civile».

«De quoi parlons-nous? C’est une tribune politique d’extrême droite, appelons un chat un chat. Ils prétendent parler au nom de l’armée?», a réagi le Premier ministre.

Soulignant avoir confiance dans l’armée de son pays qui est «l’honneur de la France», il a estimé que toute personne pouvait se dire militaire et signer des tribunes sous couvert d’anonymat.

«Qui sont-ils? Qu’ils s’affichent et qu’ils assument s’ils considèrent que l’essentiel est en jeu.»

La nouvelle tribune

L’apparition d’une nouvelle tribune militaire n’est point une surprise. Des rumeurs sur sa prochaine parution sur Valeurs actuelles circulaient déjà depuis plusieurs jours. Comme le précise le média, «émanant de militaires d'active, elle vient en soutien à celle précédemment publiée». Invitant à signer le texte, Valeurs actuelles explique que le but de cette publication est «d'alerter sur la gravité de la situation».

Au moment de la rédaction de l’article, le texte a été lu par plus de 3.732.500 personnes, d’après les informations qui s’affichent en bas de la page. À 17h00, il a été signé par 163.137 personnes.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Tags:
tribune, militaires, Valeurs actuelles, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook