Politique
URL courte
Par
327611
S'abonner

La présidente du RN a enregistré sa plus forte progression de popularité chez les sympathisants de droite, selon le baromètre politique Elabe du mois de juin. Une dynamique qui s’explique à la fois par la prédominance de la question sécuritaire et les turbulences au sein de LR.

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle, est mieux placée que jamais chez les électeurs de droite à moins d’un an du scrutin. C’est ce qu’indique le baromètre politique Elabe pour Les Échos et Radio Classique publié le 3 juin. Par rapport au mois précédent, la présidente du Rassemblement national (RN) a gagné pas moins de 12 points de popularité chez les électeurs de droite et 14 points chez les sympathisants Les Républicains (LR).

C’est à la fois sa plus forte progression et son plus haut score enregistrés par le cabinet d’études. En ce mois de juin, 42% des répondants du premier groupe et 39% du second ont une image positive de Marine Le Pen. C’est plus que Gérald Darmanin, Gérard Larcher ou encore Christian Jacob, pourtant président des Républicains. La personnalité préférée à droite reste Nicolas Sarkozy, malgré son retrait de la vie politique et ses affaires judiciaires.

La bonne image de Mme Le Pen est due en partie aux conflits internes chez LR, divisé entre un rapprochement avec Emmanuel Macron pour les uns, et des mains tendues vers le RN pour les autres, analyse Les Échos. Le parti n’a d’ailleurs toujours pas présenté de candidat pour la présidentielle.

«La question, pour les prochains mois, c'est: est-ce que l'électorat de droite croit encore qu'il a une chance d'être au second tour de la présidentielle?», interroge le président d’Elabe Bernard Sananès auprès du quotidien.

L’actualité récente, qui a vu la multiplication des faits de violences, en particulier contre les forces de l’ordre, semble favorable au RN puisqu’elle place les questions de sécurité au centre des préoccupations des électeurs, même pour les régionales.

Personnalité clivante

Mais les résultats montrent également à quel point Marine Le Pen divise les électeurs. Logiquement extrêmement populaire chez les sympathisants du Rassemblement national (95%), elle a une image «très négative» chez 73% des électeurs de LREM et du MoDem, et 74% chez ceux de gauche. Sur l’ensemble des Français, son impopularité atteint les 58%, parmi lesquels 46% en ont une «image très négative».

Avec 28% d’avis positifs, elle se place toutefois devant Xavier Bertrand (27%), Valérie Pécresse (26%), Anne Hidalgo (21%) et Jean-Luc Mélenchon (18%), autant de candidats cités dans la course à l’Élysée (seuls Bertrand et Mélenchon sont officiellement candidats). En face, le Président de la République bénéficie d’une cote de confiance de 36%, soit +3 points en un mois.

 

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
Rassemblement national (RN), élections, Les Républicains (LR), sondage, Marine Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook