Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Caucase du Nord: 60% des Russes jugent la situation "tendue" (sondage)

    Politique
    URL courte
    0 310

    60% des Russes estiment que la situation dans le Caucase du Nord est tendue, indiquent les résultats d'un sondage réalisé par le Centre Levada.

    60% des Russes estiment que la situation dans le Caucase du Nord est tendue, indiquent les résultats d'un sondage réalisé par le Centre Levada.

    Dans le même temps, le nombre de Russes considérant que le Caucase est une région calme et prospère augmente, passant à 20% contre 18% l'an dernier.

    Seuls 9% des sondés jugent la situation dans cette région "critique".

    59% des personnes interrogées estiment que la situation ne connaîtra aucun changement à l'avenir. Les optimistes qui pensent que la situation s'améliorera sont moins nombreux que l'année passée (9% contre 12% en 2012). La part des pessimistes augmente, passant à 18%.

    Le Caucase est au centre de l'attention suite à l'attentat perpétré lundi dernier dans un bus à Volgograd (sud), qui a fait six morts et plus de 50 blessés. L'attentat a été perpétré par une terroriste liée aux réseaux islamistes daghestanais, qui a actionné une bombe d'une puissance de 2 kg de TNT.

    Les attaques terroristes sont fréquentes dans le Caucase russe, où la violence embrase régulièrement l'Ingouchie et le Daghestan, républiques voisines de la Tchétchénie. Les attentats perpétrés visent, en majeure partie, les représentants des forces de l'ordre et du pouvoir. Des attentats commis par des extrémistes originaires de ces régions ont à plusieurs reprises frappé la capitale russe.

    Le sondage a été réalisé en septembre 2013 auprès de plus de 1.600 personnes résidant dans 130 municipalités russes. La marge d'erreur statistique n'excède pas 3,4%.

    Lire aussi:

    Le FSB annonce la découverte des restes du terroriste Dokou Oumarov
    Quatre extrémistes de Daech planifiant des attentats arrêtés en Russie
    Poutine: Washington soutenait activement les terroristes en Tchétchénie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik