Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Un nouveau char pour les troupes aéroportées russes

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 11
    S'abonner

    Les troupes aéroportées russes ont commandé à l'usine de Kourgan un canon automoteur à chenilles de 125 millimètres, qui pourra être débarqué d'un avion sans plateforme.

    Les troupes aéroportées russes ont commandé à l'usine de Kourgan un canon automoteur à chenilles de 125 millimètres, qui pourra être débarqué d'un avion sans plateforme. Les troupes aéroportées ont en effet besoin d'un nouveau véhicule pour remplacer les canons Sprout-SD auxquels les "paras" ont renoncé en 2010 après l'incendie survenu sur la place Rouge immédiatement après la Parade du 9 mai, en raison d'une fuite de carburant. Avec ce nouveau canon ces troupes disposeront d'une arme capable d'affronter les américains Abrams et les israéliens Merkava, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    Un représentant des troupes aéroportées a déclaré que le nouveau canon automoteur sera monté sur le châssis du véhicule blindé de combat d'infanterie BMD-4. Au lieu d'un canon de 100 mm, ce châssis sera équipé du 2A46M-5 de 125 mm, équipant aujourd’hui les chars T-90.

    Une source proche du dossier a expliqué que le nouveau véhicule devait peser près de 18 tonnes (un char classique pèse plus de 40 tonnes) avec un canon légèrement supérieur à 7 mètres. Il pourra ainsi être facilement transporté par les avions Il-76 et les hélicoptères Mi-26.

    De plus, grâce au châssis du BMD-4, le nouveau canon automoteur pourra arpenter des pentes inclinées jusqu'à 35 degrés et même se déplacer sur l'eau.

    Le canon 2A46M-5 pourra tirer de nouveaux obus perforants (y compris les obus Svinets – Plomb – capables de percer le blindage des Abrams et des Merkava), ainsi que des missiles antichars.

    La visée sera munie d'un système thermique et de traçage automatique de la cible, qui mesurera la distance jusqu'à l'objectif et calculera la trajectoire de l'obus en tenant compte de la force du vent.

    L'expert militaire Alexeï Khlopotov a expliqué que les chars légers, y compris le nouveau canon automoteur, devenaient de plus en plus populaires dans les armées du monde.

    "C'est une tendance mondiale : la Suède, la Pologne et la Chine en fabriquent par exemple. Un char léger est indispensable en montagne et dans les marécages, où le matériel lourd ne passe pas. Il peut être projeté sur un théâtre d'opérations par avion ou hélicoptère, ce qui mettrait à disposition de l'infanterie un véhicule de combat fiable avec une importante puissance de feu", a expliqué Khlopotov.

    D'après l'expert, le nouveau canon automoteur des troupes aéroportées ne servira pas uniquement à lutter contre les chars mais aussi à éliminer les abris de l'ennemi, des bâtiments renforcés, etc. Si l'artillerie longue portée n'arrivait pas à atteindre sa cible, le nouveau canon pourrait la détruire par un tir direct.

    La décision de créer un nouveau canon d'artillerie a été prise par le vice-ministre de la Défense Iouri Borissov en février 2013, pendant une réunion sur le développement des troupes aéroportées. Il remplacera le canon antichar automoteur Sprout-SD.

    Ce dernier a été conçu dans les années 1980 à l'usine de Volgograd. Au total, 24 engins ont été mis en service dans les troupes aéroportées. Le 9 mai 2010, immédiatement après la cérémonie sur la place Rouge, le moteur d'un canon Sprout avait pris feu. La même année l'ex-ministre de la Défense Anatoli Serdioukov avait renoncé à l'achat de ces canons.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik