Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Qui sont les tireurs d'élite du Maïdan?

    Lu dans la presse
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2150)
    0 64 0 0

    L'ex-directeur du service de sécurité ukrainien (SBU) Alexandre Iakimenko a expliqué mercredi sur la chaîne Rossia 24 qui avait tué les manifestants et les policiers dans le centre de Kiev pendant les émeutes, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    L'ex-directeur du service de sécurité ukrainien (SBU) Alexandre Iakimenko a expliqué mercredi sur la chaîne Rossia 24 qui avait tué les manifestants et les policiers dans le centre de Kiev pendant les émeutes, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    "Les coups de feu ont été tirés du bâtiment de la Philharmonie, supervisé par un coordinateur du Maïdan, Andreï Paroubi. Personne ne pouvait pénétrer dans le bâtiment sans son autorisation. Le 20 février, des tireurs d'élite et des hommes avec des fusils automatiques ont tiré depuis ce bâtiment. Ils ont soutenu l'action de force contre les policiers, qui étaient déjà démoralisés et fuyaient car on leur tirait dessus comme des lapins", a déclaré Alexandre Iakimenko.

    "Le feu a été ouvert sur ceux qui attaquaient les policiers. Ils ont également commencé à subir des pertes. Et tout cela venait du bâtiment de la Philharmonie. Quand la première vague de tirs a cessé, des témoins ont vu 20 personnes en tenue spéciale sortir de ce bâtiment. Ils portaient des sacs spéciaux pour le transport d'armes, y compris des fusils à lunette. Les spécialistes l'ont remarqué. Tous possédaient des fusils AK avec visée optique", a poursuivi l'ex-directeur du SBU.

    D'après Alexandre Iakimenko, non seulement les forces de l'ordre mais aussi les représentants du Maïdan ont constaté la même chose : "Le Secteur droit l'a vu, les représentants de Svoboda aussi. Ainsi que les représentants de Patrie et Oudar. Tous ceux qui se trouvaient à proximité l'ont vu. Ils se déplaçaient en direction de l'hôtel Ukraïna. Ils se sont séparés en deux groupes. Un groupe de dix hommes est entré dans l'hôtel. L'autre groupe est parti en direction de l'hôtel Dniepr ou un autre bâtiment. Nous n'avons pas réussi à les suivre".

    "Par la suite, quand on a commencé à tirer sur les représentants du Maïdan, le Secteur droit et Svoboda m'ont demandé en tant que chef du SBU d'envoyer le groupe Alpha pour nettoyer ces bâtiments, pour éliminer les tireurs d'élite", a ajouté Alexandre Iakimenko.

    Le 8 mars, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déclaré que l'enquête sur "l'affaire des snipers" qui ont tiré sur les manifestants dans le centre de Kiev les 18 et 20 février devait être prise en charge par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Le ministre espère que la "vérité arrivera à se frayer un chemin". Quelques jours plus tôt, la conversation téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères estonien Urmas Paet et la haute représentante de l'Union Catherine Ashton avait été rendue publique sur internet. Selon le ministre estonien, "tout indique que les personnes tuées dans les deux camps – les policiers et les civils – par des tireurs d'élite ont été abattues par les mêmes snipers… on comprend de mieux en mieux que ce n'est pas Ianoukovitch qui est derrière les tireurs d'élite mais quelqu'un de la nouvelle coalition".

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry rencontrera vendredi à Londres Sergueï Lavrov pour évoquer la crise en Ukraine, a annoncé mercredi sur Twitter la porte-parole du département d'Etat américain Jen Psaki. "L'éventualité de cette rencontre est en cours d'examen", a déclaré une source du MAE russe.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2150)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres