Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Kiev dévoile son plan de paix

    Lu dans la presse
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    Kiev a annoncé que le plan de paix en 14 points préparé par le nouveau président Petro Porochenko serait rendu public aujourd'hui, écrit vendredi le quotidien Kommersant.

    Kiev a annoncé que le plan de paix en 14 points préparé par le nouveau président Petro Porochenko serait rendu public aujourd'hui, écrit vendredi le quotidien Kommersant. Toutefois, on ne ressent pas l'approche d'une trêve sur la ligne de front dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Au contraire, on y assiste aux affrontements les plus violents depuis le début de l'opération militaire.

    Certains points de ce plan ont été dévoilés par la députée Irina Guerachtchenko, nommée représentante du président pour le règlement du conflit dans l'est du pays: "Tout d'abord nous devons renforcer les frontières. Même une mouche ne doit pas passer, sans parler des chars russes. Deuxième point: le président est prêt à instaurer un cessez-le-feu unilatéral pour que les gens déposent les armes".

    Toutefois, beaucoup d'experts doutent de l'efficacité du cessez-le-feu sur le front est de l'Ukraine. "La condition principale de la trêve est le rétablissement du contrôle des frontières de l'État à part entière. Mais ce n'est pas encore le cas. Par conséquent, toutes les discussions sur la paix perdent tout leur sens", déclare l'analyste militaire ukrainien Igor Levtchenko. Les experts doutent également d'un autre point du plan de Porochenko – la mise en place d'un couloir pour les miliciens qui souhaiteraient se retirer en Russie. "La Russie n'a pas besoin de ces gens, elle n'a pas besoin de déstabilisation sur son territoire", affirme le politologue ukrainien Alexandre Pali.

    En attente de la "trêve présidentielle" les militaires ukrainiens ont organisé plusieurs offensives importantes dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Des combats acharnés ont eu lieu hier près de la ville de Krasny Liman (région de Donetsk). Le commandement de l'opération antiterroriste lancée par Kiev a imposé un ultimatum aux défenseurs de la ville, exigeant qu'ils déposent les armes dans les trois heures à venir. Le refus des miliciens a été suivi d'une fusillade intense à Krasny Liman, qui a duré toute la journée.

    D'autres points chauds sont apparus à Artemovsk, Seversk, Zakotnoe et Iampol. Le QG des miliciens a déclaré que l'armée ukrainienne utilisait activement du matériel lourd pendant l'offensive. Les militaires ukrainiens ont utilisé l'aviation et l'artillerie grand calibre à Iampol – "20 chars et près de 50 unités blindés", affirment les représentants de la République populaire de Donetsk autoproclamée. Les miliciens ont reconnu essuyer des pertes importantes.

    Les experts pensent que l'offensive massive contre les positions des miliciens pourrait être une réaction à l'échec de l'opération organisée par l'armée ukrainienne la veille aux abords de Lougansk. Les forces d'auto-défense ont défait le bataillon spécial Aïdar, qui avait lancé l'offensive contre le centre régional.

    Le ministre ukrainien de la Défense explique l'échec d'Aïdar par l'absence de coordination entre le commandement du bataillon spécial et la direction de l'opération antiterroriste agissant à ses risques et périls.

    L'activation des affrontements dans l'est ukrainien n'a pas été appréciée par Moscou. Kiev tente de substituer la répression armée des protestations au dialogue", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une conversation téléphonique avec son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier. Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a déclaré, pour sa part, que selon les renseignements de l'Alliance, la Russie avait commencé à accroître sa présence militaire à la frontière ukrainienne en y projetant plusieurs milliers de soldats.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Avant Pâques, Porochenko appelle à la paix et... à se mobiliser pour le retour du Donbass
    Donbass: «au lieu de colombes de la paix, Kiev envoie des faucons de la guerre»
    Sapere aude: des instructeurs militaires US débarquent dans le Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik