Ecoutez Radio Sputnik
Drapeau des États-Unis

L'Ukraine, bientôt "alliée majeure" des Etats-Unis?

© Flickr/ Timo Kohlenberg
Lu dans la presse
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2150)
012410

L'Ukraine pourrait obtenir le statut "d'alliée majeur des Etats-Unis hors Otan", écrit mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

L'Ukraine pourrait obtenir le statut "d'alliée majeur des Etats-Unis hors Otan", écrit mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

La Chambre des représentants du congrès américain examine en effet un projet de loi appelant le président Barack Obama à accorder au gouvernement ukrainien une assistance en matière de sécurité, y compris militaire. "D'éventuelles fournitures d'armes américaines à Kiev aggraveraient la situation dans le sud-est de l'Ukraine", craint le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Barack Obama a donc une chance supplémentaire de montrer la préoccupation de Washington face à la situation en Ukraine et d'inclure le pays dans la liste des pays dits "alliés majeurs des USA hors Otan". Le premier pas a été franchi avec ce projet de résolution intitulé "Acte d'assistance à la sécurité de l'Ukraine 2014", a annoncé le service de presse du républicain Jim Gerlach, l'un des auteurs du document.

La semaine dernière, le président ukrainien Piotr Porochenko avait déjà annoncé sur CNN que l'Ukraine souhaitait obtenir le statut d'allié majeur des USA. "Il est nécessaire d'utiliser tous les moyens disponibles pour la désescalade de la situation. Si les sanctions occidentales peuvent y contribuer, alors il faut les adopter. Si elles ne fonctionnent pas, il faudrait peut-être demander au congrès américain de nous accorder le statut d'allié majeur des USA hors Otan", a déclaré Porochenko, ajoutant qu'actuellement Israël, le Japon, la Corée du Sud et les Philippines possédaient ce statut.

"Il reste un soupçon d'espoir que cette résolution ne passe pas au congrès. Premièrement, l'information sur la situation réelle en Ukraine et autour du Boeing abattu commence peu à peu à s'infiltrer dans les médias américains. Deuxièmement, les Américains n'ont pas non plus besoin de dépenses inutiles", a déclaré le directeur adjoint de l'Institut des Etats-Unis et du Canada Pavel Zolotarev.

D'un autre côté, le lobby militaro-industriel pourrait appuyer l'adoption de la résolution au congrès. "Ses représentants sont préoccupés depuis longtemps par la baisse du budget militaire, or cette alliance est une chance d'obtenir des commandes et de fournir du matériel et des armes en Ukraine. L'objectif politique pourrait également jouer son rôle. Washington a besoin d'un gouvernement en Ukraine qui marcherait sous sa houlette", a expliqué Pavel Zolotarev.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a mis en garde les Etats-Unis contre les fournitures d'armes en Ukraine. "En voyant comment les autorités ukrainiennes s'efforcent de régler le problème du sud-est, je pense que les décisions de ce genre jetteraient directement de l'huile sur le feu et encourageraient les instincts belliqueux et intransigeants du gouvernement ukrainien", a souligné le ministre dans une conférence de presse à Moscou. D'après lui, les preuves se multiplient de l'utilisation non sélective des armes létales par l'armée ukrainienne, entraînant des victimes civiles. A en juger par le rapport de l'Onu publié hier, au moins 1 129 personnes ont été tuées et 3 442 ont été blessées depuis mi-avril dans l'est de l'Ukraine.

Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2150)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres