Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Washington conseille aux acteurs américains de ne pas afficher leur sympathie pour la Russie

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 29
    S'abonner

    Après la visite en Russie des célébrités américaines Mickey Rourke et Steven Seagal, qui n'ont pas hésité à exprimer leur sympathie pour la Russie et pour son président Vladimir Poutine, les autorités américaines ont conseillé aux acteurs américains de faire preuve de retenue dans leurs discours comme dans leurs actes, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    Après la visite en Russie des célébrités américaines Mickey Rourke et Steven Seagal, qui n'ont pas hésité à exprimer leur sympathie pour la Russie et pour son président Vladimir Poutine, les autorités américaines ont conseillé aux acteurs américains de faire preuve de retenue dans leurs discours comme dans leurs actes, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    Selon un assistant de Mickey Rourke, quand le département d'Etat a appris que l'acteur avait porté un T-shirt avec l'image de Vladimir Poutine, l'agent de l'acteur a reçu un appel exigeant de ne pas afficher publiquement ses sentiments envers la Russie et son président. L'ambassade des USA n'a pas commenté cette demande de Washington.

    Selon les experts, la Russie est entrée dans une nouvelle phase de relations avec les pays occidentaux. Les sanctions adoptées régulièrement par ses "partenaires" européens et américains poussent la Russie à réagir symétriquement. Sachant que bien des Américains et des Européens n'apprécient pas la rhétorique antirusse de certains de leurs dirigeants politiques. L'opposition européenne estime qu'il faut changer le discours de menace vis-à-vis de la Russie pour agir avec des méthodes diplomatiques. La présidente du Front national Marine Le Pen a qualifié les décisions des autorités françaises de "bêtise inouïe". Le conservateur autrichien Heinz-Christian Strache a déclaré pour sa part que tout cela pousserait l'Europe vers le gouffre.

    La Grèce a été la première à évaluer les conséquences des décisions de l'UE et des USA.

    Les députés grecs ont exigé au Parlement européen d'annuler les sanctions économiques contre la Russie. Ils ont indiqué, dans une lettre adressée au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, que l'interdiction d'importer des produits agricoles européens en Russie ruinerait les fermiers du Vieux continent.

    Ce n'est qu'un exemple d'indignation des Européens. La tendance à la désapprobation des décisions de l'UE est constatée dans chaque pays membre. Par exemple, en Allemagne, le président de la fraction Die Linke Gregor Gyzi s'est dit préoccupé par les décisions prises par Angela Merkel.

    Dans son aspiration à châtier la Russie pour sa position intransigeante vis-à-vis de l'Ukraine, l'UE se retrouve avec une tension intérieure qui pourrait se refléter sur les prochaines élections.

    Il est fort à parier que l'élite politique actuelle cédera la place à des politiciens plus conciliants.

    Les experts soulignent que l'isolement artificiel de la Russie n'a pas eu l'effet escompté – beaucoup de personnalités culturelles ont condamné la politique de sanctions. Steven Seagal n'est pas le seul acteur qui n'a pas eu peur de manifester publiquement son appréciation de la Russie. Le 11 août, au cours de la présentation d'une nouvelle ligne de vêtement, Mickey Rourke a suivi l'exemple de son collègue en portant un T-shirt à l'effigie du président russe. Il a déclaré aux journalistes qu'il porterait désormais ce T-shirt partout, même aux Etats-Unis.

    L'acteur français Gérard Depardieu, qui possède aujourd'hui un passeport russe, n'est pas non plus inquiet concernant les sanctions antirusses. De plus, il est prêt à présenter prochainement de nouveaux films et ouvrir un restaurant en Russie. Il s'étonne que Poutine soit présenté en Occident comme un "tyran russe": "Je n'ai jamais vu de président qui respecte autant les gens.

    Je voudrais dire encore une fois que je suis fier d'être russe", a déclaré l'acteur.

    Le journaliste Tim Kirby pense que les apparitions régulières de célébrités européennes et américaines témoignent du désaccord d'une partie de la société américaine et européenne avec la politique nationale de leur pays.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik