Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Les péripéties du convoi d'aide humanitaire russe

    Lu dans la presse
    URL courte
    Aide humanitaire russe pour l'Ukraine (83)
    0 6 0 0

    L'Ukraine a reconnu que le convoi russe sous l'égide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) transportait bien une aide humanitaire, écrit lundi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    L'Ukraine a reconnu que le convoi russe sous l'égide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) transportait bien une aide humanitaire, écrit lundi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Le décret idoine a été signé par la ministre ukrainienne de la Politique sociale, Lioudmila Denissova. Mais les camions n'ont toujours pas traversé la frontière russo-ukrainienne. Kiev n'a pas approuvé la déclaration douanière envoyée samedi et signée par le président de la délégation régionale du CICR en Russie, Biélorussie et en Moldavie Pascal Cuttat.

    Dans le décret officiel du ministère, dont le texte est cité par RIA Novosti, la mission du CICR en Ukraine est désignée comme destinataire du fret humanitaire. De plus, le document indique que le fret sera remis aux représentants du CICR en Ukraine par le poste frontalier "Donetsk".

    Quatre jours ont été nécessaires pour lever les obstacles à la livraison du chargement humanitaire russe par la voie diplomatique. Plus les camions d'aide humanitaire russe s'approchaient de la frontière ukrainienne, plus Kiev trouvait de nouveaux prétextes pour empêcher leur entrée sur son territoire. Le ministère russe des Affaires étrangères (MAE) a qualifié ce comportement des autorités ukrainiennes de "manipulation malveillante des faits". Le MAE a précisé que l'inventaire détaillé du chargement humanitaire, allant jusqu'à l'indication du nombre de boîtes, la date de péremption des produits alimentaires et autres, avait été transmis au siège du CICR depuis plusieurs jours. Sachant qu'aucune demande supplémentaire de précisions n'est parvenue de la Croix rouge.

    Ces derniers jours, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov n'a pas cessé, dans ses conversations téléphoniques avec Kiev et Berlin, de souligner l'importance du règlement rapide du passage du convoi humanitaire russe, constitué en collaboration avec les autorités ukrainiennes et le CICR.

    Le président de la délégation régionale du CICR en Russie, Biélorussie et en Moldavie Pascal Cuttat a également évoqué les longues négociations sur le passage du chargement russe. "Nous avons passé la journée à nous expliquer avec les deux parties (la Russie et l'Ukraine) pour montrer qu'il s'agissait précisément d'un fret humanitaire, d'un convoi humanitaire. La procédure d'inspection du chargement à la frontière a été convenue. Nous nous sommes entendus sur les mesures concrètes d'inspection de chaque véhicule. Nous avons également envoyé une requête à Kiev pour autoriser le passage du convoi. On attend la réponse. Maintenant beaucoup de choses dépendront de la partie ukrainienne", a déclaré Pascal Cuttat.

    Néanmoins, les ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, allemand et français se sont entretenus à Berlin dimanche. Bien évidemment, Sergueï Lavrov, Pavel Klimkine, Frank-Walter Steinmeier et Laurent Fabius ont abordé, entre autres, le thème du convoi humanitaire. Avant la publication de cet article aucun des ministres n'avait fait de déclaration à la presse.

     

    Dossier:
    Aide humanitaire russe pour l'Ukraine (83)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik