Ecoutez Radio Sputnik
    Le président biélorusse Alexandre Loukachenko

    L'UE et la Biélorussie engagent un dialogue amical

    © Sputnik. Sergei Guneyev
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    0 824

    Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a annoncé le début d'un dialogue amical avec l'UE en recevant à Minsk la secrétaire générale adjointe pour les affaires politiques du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) Helga Schmid, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    La capitale biélorusse accueillera également un rapporteur spécial de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), une représentante du Parlement européen et un sous-secrétaire d'Etat américain dans les jours qui viennent.

    "C'est une bonne chose, nous allons dans la bonne direction. Du moins, les relations entre la Biélorussie et l'Union européenne ne sont plus aussi floues qu'avant", a déclaré Alexandre Loukachenko.

    Il n'a pas omis de mentionner son rôle pacificateur dans le règlement de la situation en Ukraine: "Au vu des récents événements en Europe, vous comprenez que la Biélorussie est l'un des pays, l'un des maillons qui peuvent jouer un rôle central dans la construction d'une Europe sûre".

    Le ton du président biélorusse a également changé en ce qui concerne le Partenariat oriental. Si jusqu'à présent Minsk estimait que cette entité était inutile et ne comportait aucun profit économique, Loukachenko lui attribue aujourd'hui un rôle clé. "Le Partenariat oriental doit souder, unir les pays, et non les désunir. Il faut chercher des points de contact dans le cadre du Partenariat oriental et unir ces États", estime Alexandre Loukachenko.

    Selon les experts, la venue d'un grand nombre de fonctionnaires européens à Minsk s'explique par la préparation du sommet du Partenariat oriental, qui se déroulera à Riga en mai. Cette semaine, le rapporteur de l'APCE pour la Biélorussie Andrea Rogani et la vice-présidente du Parti populaire européen Sandra Kalniete se rendront également dans la capitale biélorusse. Le sous-secrétaire d'État américain pour l'Europe et l'Eurasie Eric Rubin devrait également arriver à Minsk d'ici la fin de la semaine.

    Se référant à des "sources diplomatiques", la presse a également rapporté que l'UE parlait activement de dégeler ses relations avec la Biélorussie, ce dont pourrait témoigner la participation personnelle de Loukachenko au sommet de Riga — les diplomates cherchent actuellement des solutions pour l'organiser en "sauvant la face" des participants. Les analystes attirent l'attention sur deux principaux obstacles: l'interdiction de séjour pour Loukachenko en UE et la présence de prisonniers politiques en Biélorussie, ce qui a toujours été désigné par Bruxelles comme la principale contrainte pour poursuivre la coopération. Les observateurs supposent que ces barrières pourraient être levées, et que la Biélorussie pourrait obtenir le statut d'invité spécial à l'APCE, ce qui permettrait de constater le passage à une politique d'aspiration de Loukachenko dans l'orbite européenne.

     

    Lire aussi:

    Minsk: l'UE, partenaire important, mais incapable de remplacer la Russie
    L'UE menace de limiter ses contacts politiques avec Minsk (Vilnius)
    Minsk dénonce la pression de l'UE sur la justice biélorusse
    Tags:
    Union européenne (UE), APCE, Helga Schmid, Alexandre Loukachenko, Biélorussie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik