Ecoutez Radio Sputnik
    Konstantinovka

    Tragédie à Konstantinovka: Kiev autorise la police à tirer sur les manifestants

    Youtube
    Lu dans la presse
    URL courte
    Moskovski komsomolets
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    0 7150789

    Les autorités ukrainiennes ont déjà autorisé la police de Konstantinovka à tirer sur des "provocateurs", qui voudraient profiter de l'accident d'un véhicule blindé ukrainien pour organiser des émeutes de masse.

    Le 16 mars, un véhicule blindé de combat d'infanterie transportant des soldats ukrainiens a perdu le contrôle: il a empiété sur le trottoir et écrasé une fillette de huit ans. Les habitants des environs ont tenté de faire justice sur place, mais les policiers ont réussi à sauver le conducteur du blindé. Depuis les émeutes ne cessent pas et les forces de l'ordre ont appréhendé plusieurs manifestants.

    Plusieurs centaines d'habitants de Konstantinovka se sont rassemblés le soir même devant les casernes des militaires, rapporte RIA Novosti: ils scandaient "Fascistes!", lançaient des pierres sur les fenêtres des baraquements et ont incendié deux véhicules de la Garde nationale d'Ukraine. Les militaires ont riposté par plusieurs tirs de sommation. Un des manifestants a jeté un cocktail Molotov sur une fenêtre, déclenchant un incendie.

    Des voitures de police se sont rendues sur place. Viatcheslav Abroskine, chef de la police régionale de Donetsk loyale envers Kiev, a annoncé que les deux militaires responsables de l'accident avaient été interpellés et remis au tribunal militaire.

    Le conseiller du ministre de l'Intérieur Anton Guerachtchenko a immédiatement averti que les forces de l'ordre de Konstantinovka avaient reçu l'ordre du tirer à volonté en cas de troubles. Néanmoins, les manifestations ne cessent pas. Des combattants de l'organisation néonazie Pravy Sektor, interdite en Russie, sont déjà arrivés sur place, rapporte à la chaîne Russia Today le représentant des volontaires populaires de la ville. Selon lui, des tirs en rafale ont retenti dans les rues de la ville. Les extrémistes attaquent les positions des manifestants, qui tiennent la défense.

    Viatcheslav Abroskine, pour sa part, affirme que la situation dans la ville reste stable. "La police de Konstantinovka travaille en régime renforcé. Tous les faits d'émeutes sont établis. Les identités des organisateurs sont relevées. La situation dans la ville est stable", écrit-il sur Facebook.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Une manifestation anti-FN éclate place de la République
    Manif du 1er mai: affrontements, cocktails Molotov, journalistes blessés et caddie en feu
    Manif à Kiev: malgré plusieurs blessés, la police qualifie d’«adéquates» ses actions
    Tags:
    Secteur droit, Anton Guerachtchenko, Viatcheslav Abroskine, Konstantinovka, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik