Ecoutez Radio Sputnik
    Arlette Ricci, Archive photo

    Un parfum de fraude fiscale: l'héritière de Nina Ricci sur le banc des accusés

    © AFP 2019 LOIC VENANCE
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    0 241
    S'abonner

    Un grand procès vient de s'achever cette semaine à Paris: Arlette Ricci, l'une des plus riches femmes de France, âgée de 74 ans et héritière de la maison de couture Nina Ricci, a été condamnée à trois ans de prison et à une amende de 1 million d'euros pour avoir dissimulé aux inspecteurs du fisc les fonds laissés par son père.

    Ainsi, sans le vouloir, elle a rejoint les rangs des Européens et des Américains fortunés condamnés pour n'avoir pas déclaré leurs revenus.

    Arlette Ricci passera seulement un an en prison, les deux autres années de sa condamnation étant avec sursis. Hormis cette peine, une amende d'un million d'euros et le versement des impôts impayés avec pénalités, le tribunal a ordonné de confisquer sa maison parisienne et ses biens immobiliers en Corse pour une valeur totale de 4 millions d'euros. Avant son interpellation, elle les avait transférés au trust familial pour éviter leur saisie.

    Le procès d'Arlette Ricci a été retentissant mais n'a pas eu l'effet d'une bombe. Le fait est que les célébrités et les grands de ce monde n'aiment pas payer leurs impôts comme tout le monde et se font parfois attraper, notamment ces vingt dernières années depuis que les exigences fiscales ont commencé à se durcir dans tous les pays occidentaux. Les femmes se retrouvent plus souvent sur le banc des accusés.

    La "pionnière" fut Leona Helmsley, qui avait hérité plus de 5 milliards de dollars de son époux. Elle a été la première milliardaire à se retrouver derrière les barreaux pour fraude fiscale, après avoir été condamnée le 30 août 1989 à 16 ans de prison.

    Plusieurs dizaines de procès se sont déroulés ensuite aux USA et en Europe occidentale pour fraude fiscale. Le record de la somme dissimulée au fisc est détenu par le magnat des télécommunications Walter Anderson, qui devait au gouvernement américain et aux autorités du district de Columbia près d'un quart de milliard de dollars. L'homme d'affaires de 56 ans a été arrêté le 26 février 2005 à l'aéroport de Dallas à son retour de Londres. Il cachait ses millions dans des sociétés offshores de Panama et des îles Vierges britanniques.

    En échange de la levée de certains chefs d'inculpation il a reconnu avoir dissimulé au total 365 millions de dollars. Sa coopération a conduit à un verdict assez souple: 9 ans de prison et 200 millions de dollars à verser dans un délai de dix jours.

    Lire aussi:

    Le roi d'Espagne abdique
    Italie: peine de prison confirmée en cassation pour Berlusconi
    Tags:
    Nina Ricci, Leona Helmsley, Walter Anderson, Arlette Ricci, Europe, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik