Ecoutez Radio Sputnik
    Un appareil de forage de gaz de schiste

    Bientôt la fin du boom pétrolier pour les USA?

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Novye Izvestia
    0 2114

    La "révolution de schiste" qui s'est déroulée aux États-Unis ces dernières années a littéralement redessiné sous nos yeux la carte énergétique du monde: elle pourrait toutefois rapidement s'éteindre.

    Un puits de forage de gaz de schiste du  géant pétrolier américain Chevron en Pologne
    © AFP 2019 JANEK SKARZYNSKI
    Tel est le pronostic de l'agence internationale Bloomberg, qui pense que ce scénario pourrait se réaliser dès le mois de mai, après une nouvelle baisse des cours pétroliers mondiaux. Ce n'est pas l'unique pronostic négatif concernant l'huile de schiste. L'Agence d'information sur l'énergie (EIA) des USA pense qu'en mai sa production commencera à diminuer — pour la première fois depuis deux ans. Les analystes de la Deutsch Bank, Goldman Sachs et IHS sont globalement du même avis, qui prédisent également l'arrêt de l'augmentation de la production pétrolière aux USA mais n'écartent pas l'éventualité que cette pause soit temporaire.

    La chute du cours pétrolier l'an dernier a déjà entraîné la suspension du travail de la moitié des stations de forage et la perte de milliers d'emplois. Selon la société Baker Hughes Inc, seulement 760 stations de forage fonctionnent actuellement aux USA — un minimum depuis cinq ans.

    Les spécialistes avertissent que si les stations de forage continuaient de fermer leurs portes, la production d'huile de schiste commencerait à chuter rapidement. L'EIA prédit pour mai-juin une nouvelle réduction de la production totale des compagnies pétrolières américaines de 70 000 barils.

    Dans le même temps Mikhaïl Kroutikhine, partenaire de RusEnergy, ne partage pas le pessimisme des pronostics internationaux. Il pense que la révolution de schiste se déroule en Amérique à plein régime. Chiffres à l'appui, l'expert affirme que la production pétrolière américaine a atteint en mars un record depuis 40 ans avec 9,32 millions de barils par jour. D'ici 2030, les USA vendra davantage de pétrole sur le marché extérieur qu'il n'en achètera.

    Lire aussi:

    L'OPEP marque ses premiers points contre les États-Unis
    Pétrole de schiste: la Russie leader d’ici 2035
    Est de l'Ukraine: Washington uniquement intéressé par le gaz de schiste (expert)
    Les USA "nettoient" le marché de l'UE pour y vendre leur gaz de schiste
    Tags:
    Deutsche Bank, pétrole de schiste, RusEnergy, Goldman Sachs Group Inc, Baker Hughes Inc, Bloomberg, Agence d'information sur l'énergie (EIA), Mikhaïl Kroutikhine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik