Ecoutez Radio Sputnik
    Colisée

    Les djihadistes promettent de visiter le Colisée

    © Flickr / Trey Ratcliff
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    0 328
    S'abonner

    L’État islamique veut s'en prendre aux habitants de Rome.

    Une photo des extrémistes aux côtés d'une inscription menaçante, prise dans la capitale italienne, a été diffusée sur internet. L'UE se préoccupe sérieusement de la protection de ses citoyens contre les attaques de radicaux et compte ouvrir un centre antiterroriste pour échanger des informations sur les extrémistes et les cybercriminels. C'est l'une des priorités de la nouvelle Stratégie de sécurité de l'UE d'ici 2020 élaborée par la Commission européenne.

    Plusieurs photos d'islamistes de l'EI masqués et armés, devant le Colisée de Rome, ont été publiées cette semaine sur les réseaux sociaux. En arabe, ils ont écrit sur le mur de ce site historique: "Nous sommes dans vos rues. Attendez votre heure".

    Tous les services de sécurité italiens sont en état d'alerte. Ils s'efforcent de découvrir quel appareil a permis de faire ces photos.

    Le président de l'Institut de la religion et de la politique Alexandre Ignatenko a noté que la menace des islamistes devait être prise au sérieux et que des photos similaires avaient déjà été prises devant la Tour Eiffel, l'Atomium de Bruxelles, etc. L'expert ajoute que des dizaines de milliers d'immigrés partant pour l'Italie pourraient également représenter une menace terroriste. Il pourrait s'agir de l'une des lignes d'attaque de l'EI contre l'Italie, notamment Rome.

    Nigel Farage, chef du parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, pense que la politique d'immigration menée par l'UE pourrait entraîner la traversée d'un demi-million d'extrémistes islamiques par la Méditerranée pour atteindre ensuite le territoire britannique.

    La nouvelle Stratégie de sécurité de l'UE a été expliquée en détails par le commissaire européen de l'intérieur Dimitris Avramopoulos, mardi au Parlement européen. Ses priorités sont la lutte contre le crime organisé et cybernétique, ainsi que le terrorisme. Il est prévu de créer un centre antiterroriste commun sur la base de l'agence de police européenne Europol. Cette dernière traitera et systématisera les informations sur les terroristes reçues de divers pays.

    De plus, la Stratégie de sécurité de l'UE implique un meilleur contrôle des frontières des pays de la zone Schengen. De nouveaux critères de contrôle doivent être créés et approuvés à cet effet.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'Etat islamique prépare un attentat contre le pape
    Syrie-Irak: au moins 50 jeunes Italiens du côté des djihadistes (médias)
    Tags:
    djihadisme, Etat islamique, Commission européenne, Europol, Alexandre Ignatenko, Dimitris Avramopoulos, Nigel Farage, Italie, Espace Schengen, Rome
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik