Ecoutez Radio Sputnik
    Police américaine

    Moins d'armes lourdes pour la police américaine

    © Fotobank.ru/Getty Images / Scott Olson
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    0 39
    S'abonner

    Le président américain Barack Obama a interdit au gouvernement fédéral de fournir aux départements de police certains types d'équipement militaire comme les véhicules blindés, les lance-grenades, les drones et les armes à baïonnette.

    L'administration va également établir une liste établissant le matériel qui sera fourni aux forces de l'ordre seulement après des certifications supplémentaires et des garanties d'utilisation responsable. La liste comprendra, entre autres, les explosifs et les équipements pour réprimer des manifestations de masse.

    "On a déjà constaté que l'apparition d'armes lourdes dans les rues donnait aux gens l'impression que des troupes d'occupation — et non pas des forces de l'ordre faisant partie de la communauté — investissaient le terrain, a expliqué Obama lors d'un discours à Camden (New Jersey). Certains types d'équipement peuvent être nécessaires dans certaines situations, mais cela exige une formation spécialisée".

    Cette mesure est basée sur les recommandations du groupe de travail créé récemment à la Maison Blanche, dont le but est de réduire les tensions et la méfiance entre la police et les citoyens dans les quartiers "de couleur". L'année dernière, après que des Noirs non armés avaient été tués par des patrouilleurs, le problème a attiré l'attention de toute l'Amérique. Parmi les incidents les plus médiatisés, on se rappelle la mort de l'adolescent Michael Brown à Ferguson (Missouri), fusillé par un agent de l'ordre, et celle d'Eric Garner à New York, étranglé par un policier lorsque celui-ci essayait de l'arrêter. Une vague de manifestations de masse contre la violence, le racisme et l'impunie de la police avait alors traversé le pays dans la seconde moitié de l'année 2014. Les verdicts d'acquittement prononcés à l'égard des deux policiers ont donné une nouvelle impulsion à ces manifestations.

    "Il existe un risque élevé d'utilisation fautive ou abusive du matériel et de l'équipement militaires", concluent les auteurs du rapport, en ajoutant que cela "ne fait qu'aggraver les relations entre les policiers et les citoyens".

    L'administration a également promis 20 millions de dollars sous forme de subventions aux départements de police pour l'achat des caméras de surveillance que les policiers porteront à la poitrine, ce qui permettra d'augmenter le niveau de contrôle sur leurs actions lors des arrestations de suspects.

    Lire aussi:

    USA: pas de poursuites contre un policier blanc ayant tué un jeune Noir
    Moins de 50% des Américains ont confiance dans la police
    Tags:
    armes lourdes, police, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik