Lu dans la presse
URL courte
Par
101525
S'abonner

Le Pentagone va concevoir des motos volantes en collaboration avec la société britannique Malloy Aeronautics.

Les travaux se dérouleront dans un laboratoire de recherche du Maryland selon Boyd Rutherford, vice-gouverneur de cet État voisin de Washington.

L'armée américaine a repris l'initiative. Le projet de moto volante, ou hoverbike, existe depuis plus de deux ans mais les concepteurs manquaient constamment de fonds.

L'idée initiale revient à l'ingénieur australien Chris Malloy, qui comptait créer une version civile de l'hoverbike et lancer sa production en série pour un prix d'achat compris entre 40 et 60 000 dollars. Un appel au don a été lancé pour le lancement en série mais ses résultats ont été déplorables.

On ignore désormais si le concept du modèle civil sera poursuivi ou si les ingénieurs concentreront leurs efforts sur la création d'une version militaire en collaboration avec SURVICE Engineering, une société de recherche et développement dans le domaine des technologies militaires.

Les concepteurs promettent des performances impressionnantes: une altitude de vol jusqu'à 3 km et une vitesse maximale de 278 km/h. Son autonomie sera de 150 km, mais il est prévu d'installer un réservoir supplémentaire.

Les militaires expliquent que les hoverbikes intéressent le Pentagone par leur caractère universel. Il s'agit d'un moyen efficace de reconnaissance et d'observation aérienne, un transport capable de projeter des soldats dans des zones difficiles d'accès et très manœuvrable par rapport à un hélicoptère.

Lire aussi:

L'armée américaine souhaite s'équiper d'uniformes d'invisibilité
La Russie créera un avion furtif super-lourd
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Tags:
Forces armées des Etats-Unis, moto volante, Chris Malloy, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik