Lu dans la presse
URL courte
1015
S'abonner

Le premier ministre japonais Shinzo Abe ne se rendra pas à Pékin pour fêter l'anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Certains observateurs y voient une décision prise sous la pression du milieu conservateur, qui pense que la Chine profite du 70e anniversaire de la défaite du Japon pour influer sur sa politique dans la question territoriale. Le chef du gouvernement japonais devrait tout de même se rendre à Pékin en septembre.

La Chine a envoyé à Shinzo Abe une invitation officielle aux festivités du 70e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale, qui se dérouleront le 3 septembre à Pékin. Le Japon n'a encore donné aucune réponse mais l'agence de presse Kyodo a rapporté hier que le premier ministre ne se rendrait probablement pas à Pékin le 3 septembre.

Selon une source du gouvernement japonais, Abe étudie tout de même la possibilité de se rendre en Chine début septembre pour tenter d'apaiser les tensions dans les relations entre Tokyo et Pékin. Ainsi, Shinzo Abe suit l'exemple de la chancelière allemande Angela Merkel, qui s'est rendue à Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine le lendemain de la célébration du 70e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne.

Les noms des dirigeants occidentaux à qui Pékin a également envoyé des invitations n'ont pas été dévoilés — la Chine attend probablement leur réaction. En un mot, le brouillard diplomatique autour de cet événement ne se dissipe pas.

BRICS
© Sputnik . Host Photo Agency/Vladimir Astapkovitch
Cette incertitude ne concerne pas les membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS): les dirigeants de la Russie, du Kazakhstan, du Kirghizstan, du Tadjikistan et de l'Ouzbékistan ont confirmé, au sommet d'Oufa, leur venue à Pékin.

La politique chinoise de Shinzo Abe est complexe. Il souhaite depuis longtemps améliorer les relations avec la Chine et tenait à rencontrer le président chinois Xi Jinping: deux rencontres ont déjà eu lieu — une au sommet de la Communauté économique d'Asie-Pacifique (APEC) à Pékin en novembre dernier et une autre à Jakarta en avril.

On ignore pour l'instant si des représentants des USA, du Royaume-Uni et des Pays-Bas — qui ont participé à la guerre dans le Pacifique — assisteront à la cérémonie du 3 septembre à Pékin. La présence de la Russie aux activités de commémoration, pour sa part, illustre le développement du partenariat sino-russe.

Lire aussi:

70 ans de la Victoire: la Russie invitée au défilé militaire de Pékin
La Chine augmente son arsenal nucléaire
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
Seconde Guerre mondiale, 70e anniversaire de la Victoire de 1945, Shinzo Abe, Chine, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook