Ecoutez Radio Sputnik
    Réchauffement climatique

    Réchauffement climatique: ExxonMobil savait depuis 40 ans

    © Flickr/ thelittleone417
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Réchauffement climatique (70)
    7124

    Le groupe pétrogazier américain ExxonMobil a établi le lien direct entre la combustion du carburant et le changement climatique il y a 40 ans mais n'en a jamais rien dit.

    C'est ce que révèle l'enquête de l'agence d'information environnementale InsideClimate News.

    Immédiatement après la parution de l'étude, des congressistes et sénateurs américains ont adressé une lettre au procureur général Loretta Lynch pour lancer une enquête sur le fait qu'ExxonMobil aurait sciemment caché la vérité sur le rôle du carburant dans les processus de réchauffement climatique.

    "Les chercheurs d'Exxon savaient que les combustibles entraînaient des changements climatiques, cependant le groupe a financé une campagne médiatique poussant les Américains à croire que les risques étaient insignifiants. Si ces accusations contre Exxon étaient avérées, alors les actes du groupe pourraient être considérés comme immoraux, voire illégaux", affirment les congressistes.

    Les journalistes d'InsideClimate News ont interrogés d'anciens employés de la compagnie, des chercheurs, des fonctionnaires fédéraux, et ont analysé des centaines de pages de documents internes. Ils ont découvert que l'information sur le changement climatique était apparue en juillet 1977, date à laquelle le chercheur en chef James Black avait fait une déclaration à ce sujet.

    "L'humanité influence le climat mondial par l'émission de CO2 lors de la combustion de carburant organique", avait déclaré Black au comité d'administration d'Exxon.

    "L'augmentation de la quantité de CO2 dans l'atmosphère entraînera une hausse de la température moyenne sur la planète de 2-3 degrés", avertissait-il un an plus tard.

    "Nous n'étions pas d'accord avec Black mais nous n'avons pas cherché à "enterrer" ses suppositions", a déclaré le représentant de la compagnie Alan Jeffers au magazine Scientific American. Et d'ajouter: "Ce qui me bouleverse le plus, c'est que pendant de longues années nous avons parlé de notre profonde étude du climat. Ces gars sont descendus dans les archives pour consulter des documents accessibles au public. Au final, ils ont fait une révélation basée sur un usage sélectif des documents".

    En juin 1988, James Hansen de la NASA avait déclaré au Congrès que la planète avait commencé à se réchauffer mais Exxon continuait d'affirmer que cette conclusion restait discutable.

    En 1989, la compagnie a créé une coalition climatique mondiale (dissoute en 2002), puis dissuadé les autorités américaines de signer le Protocole de Kyoto (1997, accord international visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et ralentir le réchauffement climatique). Exxon a aussi réussi à convaincre la Chine et l'Inde de ne pas signer ce texte.

    De plus, selon les médias, la société aurait dépensé plus de 30 millions de dollars pour des centres de recherche dont les études réfutaient les conclusions selon lesquelles la combustion de carburant entraînait un changement de l'atmosphère.

    Les experts sont persuadés que le préjudice infligé à l'environnement par les émissions est immense. Ils comparent Exxon aux compagnies de tabac qui ont nié pendant plusieurs décennies la nuisance des cigarettes et diffusé cette information en induisant le public en erreur.

     

    Dossier:
    Réchauffement climatique (70)

    Lire aussi:

    Arctique: une expédition RU-US pour étudier le changement climatique
    Réchauffement climatique: Londres et Pékin pourraient disparaître sous les eaux
    Changement climatique: Ségolène Royal se fâche contre l'Onu
    Une partie du monde bientôt noyée?
    Tags:
    composition de l'atmosphère, réchauffement climatique, ExxonMobil, NASA, Loretta Lynch
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik