Lu dans la presse
URL courte
Par
206
S'abonner

600 000 personnes sont mortes en vingt ans à cause des catastrophes météorologiques selon un rapport de l'Onu.

Le préjudice économique provoqué par les mauvaises conditions météorologiques est également estimé à des milliers de milliards de dollars.

Alpes-Maritimes: inondations meurtrières
© REUTERS / Eric Gaillard
Les USA ont été les plus touchés par ces catastrophes, avant la Chine et l'Inde qui ont été confrontées à des inondations à répétition, affectant la vie de millions de citoyens.

Depuis 20 ans, près de 335 catastrophes se sont produites à cause des conditions météorologiques, soit le double des décennies précédentes, souligne l'auteur de l'article.

"Les prévisions météorologiques à long terme indiquent que nous assisterons certainement à une hausse des catastrophes naturelles dans les années à venir", indique le rapport.

Les informations de l'Onu ont été publiées avant la conférence sur le climat COP21 qui commencera à Paris le 30 novembre, à laquelle participeront les représentants de plus de 120 pays.

Selon Margaret Wallström, sous-directrice pour la réduction des catastrophes à l'Onu, les principales causes des changements climatiques sont l'augmentation de la température des océans et la fonte des glaciers. Elle souligne que la conférence de Paris aura une grande importance, car les dirigeants et les experts y évoqueront la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le ralentissement de la montée des températures.

Malgré les récents attentats de Paris, les autorités françaises n'ont pas l'intention d'annuler la Conférence mondiale sur le climat (COP21) organisée dans la capitale.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Violentes inondations dans le sud-est de la France
Pakistan: les inondations font plus de 100 morts
Etats-Unis: les inondations font 21 morts au Texas et dans l'Oklahoma
Tags:
catastrophe naturelle, climat, victimes, COP 21, ONU, Margaret Wallström, Chine, Inde, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook