Lu dans la presse
URL courte
Par
0 47
S'abonner

Qu'offre-t-on généralement aux chefs d’État? Les emblèmes de son pays ou de sa ville en différents matériaux, des armes, des vêtements traditionnels, des livres rares et d'autres objets protocolaires.Parfois, certains cadeaux sortent tout de même du lot: florilège.

Le 15 décembre, un fabricant de souvenirs du Kazakhstan a décidé d'offrir au chef de l'État une dombra en or, qui joue elle-même la mélodie d'une chanson écrite par le président Noursoultan Nazarbaev. Le propriétaire de la société, Voldemar Aïfeld, a déclaré que l'instrument avait été réalisé par des artisans suisses en un seul exemplaire avec des incrustations d'or et de diamants, pour une valeur de 50.000 euros.

Les aventures de John Kerry à Moscou
© Sputnik . Service de presse de l'ambassade américaine
Par le passé, un Kazakh avait également offert au chef de l'État une paire de pistolets de duel. On se rappelle aussi de certains records: en 2007 Akhmet Sourkhatilov, originaire du Daghestan, avait passé 10 minutes et 3 secondes sous l'eau dans un container d'eau installé sur la place d'Astana en hommage à l'anniversaire du président.

Il y a un mois, le sportif Sergueï Tsyroulnikov a dédié à Nazarbaev son record mondial après avoir fait éclater cinq bouillottes en 1 minute et 37 secondes.

En 2013, l'administration des monnaies de la Banque d'Ukraine avait offert au président ukrainien Viktor Ianoukovitch des pièces d'or de 500 grammes à son effigie.

Le pain d'or de Viktor Ianoukovitch
Capture d'écran YouTube
Le pain d'or de Viktor Ianoukovitch

Son prédécesseur, Viktor Iouchtchenko, avait également reçu des cadeaux insolites mais de moindre valeur. En 2008 le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi lui avait offert une tente et en 2005, la revue Nedelia, critique envers le dirigeant ukrainien, avait fait un cadeau royal pour le jour d'investiture de Iouchtchenko en annonçant sa fermeture de son propre gré.

L'actuel président Piotr Porochenko s'est vu s'offrir par les hommes de l'Avtomaïdan un pneu de voiture peint dans les couleurs nationales — jaune et bleu — pour son anniversaire.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, qui appelle souvent à ne pas gaspiller, a reçu de la part d'un homme d'affaires russe l'une des voitures les plus chères du marché — une Maybach. Le dirigeant biélorusse a accepté le cadeau pour des raisons économiques. "De toute façon, il fallait bien acheter une voiture pour moi. Sinon, il aurait fallu puiser dans le budget", a-t-il expliqué.

Poutine exauce les veux d'enfants démunis
© Sputnik . Alexei Druzhinin
Au premier président moldave Mircea Snegur, le ministre de l'Intérieur Alexeï Roibu a offert un morceau de fil barbelé en 2011, alors qu'il n'était plus chef d'État depuis longtemps, en tant que symbole de la fiabilité des frontières nationales. Un autre ex-président, Vladimir Voronine, a reçu en cadeau de la part de son opposition une pelle pour enfants et des moules pour le sable. Les activistes du mouvement Action européenne insinuaient ainsi qu'il était temps pour lui de jouer avec ses petits-enfants au lieu de diriger l'un des premiers partis du pays — le parti communiste.

L'ex-président géorgien Mikhaïl Saakachvili a également reçu des présents peu protocolaires. George W.Bush lui avait notamment offert une tenue de sport et des baskets représentant des drapeaux de la Géorgie et des USA. Un homme d'affaires sud-coréen avait offert au gouverneur actuel de la région ukrainienne d'Odessa une couronne d'or et de néphrite.

Lire aussi:

Paris dit "da" au chiot russe Dobrynya
Obama gracie deux dindes pour Thanksgiving
Les cadeaux de Vladimir Poutine
Joyeux anniversaire, Vladimir! Hockey, tigresse et autres cadeaux insolites
Tags:
instruments de musique, cadeau, armes à feu, politique, insolite, Vladimir Voronine, Alexeï Roibu, Mircea Snegur, George Bush, Noursoultan Nazarbaïev, Mouammar Kadhafi, Alexandre Loukachenko, Viktor Iouchtchenko, Viktor Ianoukovitch, Petro Porochenko, Mikhaïl Saakachvili, Moldavie, Kazakhstan, Biélorussie, Géorgie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook