Lu dans la presse
URL courte
Par
0 173
S'abonner

Toutes les organisations régionales susceptibles d'être liées à une activité terroriste sont actuellement contrôlées en Allemagne.

"Les attentats d'Ansbach, de Reutlingen, de Würzburg et de Munich ont montré que les vérifications devaient être plus poussées et qu'il fallait tout faire pour empêcher que ces crimes se reproduisent. La police et les services de sécurité ont placé sous contrôle les organisations qui pourraient avoir des liens avec des islamistes radicaux", a déclaré Hans Reichhart, député CSU de Bavière.

Et de poursuivre: "Je voudrais souligner qu'en dépit de la situation tendue et de nombreux débats, il faut bien différencier les crimes qui ont été commis. Tous n'étaient pas motivés par l'intolérance religieuse. On sait déjà qu'à quelques jours de l'attaque dans le train de Würzburg, l'adolescent de 17 ans avait appris que son ami proche avait été tué en Afghanistan. Cela indique qu'il est également nécessaire de se pencher sur l'aspect psychologique. Les autorités doivent aussi suivre de plus près tous ceux qui entrent illégalement et se trouvent sur le territoire allemand".

Des migrants en Allemagne
© Sputnik . Екатерина Соловьева
La prochaine mesure du gouvernement bavarois sera la mise à disposition d'un grand nombre de psychologues pour apporter une aide aux réfugiés. "Une telle démarche est nécessaire pour identifier les individus ayant de potentiels problèmes psychiques", souligne Hans Reichhart.

De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel a réaffirmé qu'elle n'avait pas l'intention de changer la ligne politique de Berlin. En conférence de presse jeudi 28 juillet, elle s'est dit convaincue que l'Europe "réussirait à faire face à tous les défis, y compris le terrorisme islamique".

Tout le monde n'est pourtant pas d'accord avec la politique migratoire actuelle du gouvernement allemand. L'opposition estime que c'est seulement en agissant fermement que l'on pourra vaincre l'islamisme en Europe. Les députés du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD), par exemple, estiment qu'après les événements tragiques survenus en Allemagne l'activité des organisations musulmanes devrait être restreinte sur le territoire du pays.

"Si le gouvernement est réellement préoccupé par la lutte contre les radicaux, il faut prendre des mesures décisives contre les prédicateurs extrémistes qui exercent légalement leurs activité dans notre pays. Il faut fermer les organisations et les clubs qui exercent une activité politique", a déclaré Corinna Herold, députée AfD de Thuringe.

Selon cette dernière, tous ceux qui sont arrivés dans le pays ces deux dernières années doivent faire l'objet d'une vérification minutieuse.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Fusillade à Munich
Attentat d'Ansbach: un inconnu guidait le kamikaze dans un chat en ligne
La fusillade de Munich "aucunement liée" aux terroristes de Daech
Allemagne: ce qu’il faut savoir sur l’attentat d’Ansbach
Tags:
attentat, psychologue, lutte antiterroriste, terrorisme, fusillade de Munich (juillet 2016), Bavière, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook