Ecoutez Radio Sputnik
    Ourson d'eau

    Les oursons d'eau ne craignent pas les radiations

    © capture d'écran: YouTube
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    490
    S'abonner

    Cet animal est aussi à l'aise dans l'Himalaya à 6 000 m d'altitude, à 4 000 m sous l'eau, sur les glaciers, dans les sources chaudes et surtout pendant plusieurs mois à la température de l'oxygène liquide (-193 degrés), à une pression de 6 000 bars ou exposé à des doses de radiation mille fois supérieures au niveau mortel pour l'homme.

    Le tardigrade — ou ourson d'eau — semble pouvoir résister à toutes les conditions. Ils peuvent même encore se reproduire après un séjour dans l'espace.

    Les chercheurs travaillent sur leur cas depuis plusieurs années mais chaque percée est souvent démentie dans la foulée. Dernière découverte en date: des généticiens japonais étudiant le génome du tardigrade ont trouvé un gène, qu'ils ont baptisé Dsup, dont la protéine codée s'avère unique et ne ressemble à aucune protéine connue. Comme l'ont révélé les expériences, c'est ce gène qui protège l'ADN contre la radiation. Quand le Dsup a été introduit dans les cellules humaines, la résistance au rayonnement dangereux augmentait de 40 %.

    On ignore encore comment fonctionne ce mécanisme et comment la protéine protège les cellules mais il est évidentque ces résultats permettront de régler de nombreux problèmes, notamment en médecine. En effet, de nombreuses maladies comme le cancer surviennent à cause de l'incapacité de nos cellules à lutter contre les dommages qui s'accumulent dans l'ADN. Quant aux vols vers d'autres planètes, il pourrait être facilité pour les astronautes génétiquement modifiés avec la protéine Dsup — notamment pour les dix volontaires prêts à s'envoler pour Mars tout en sachant que le niveau de radiation pourrait être mortel. Mais une expérience aussi audacieuse sera évidemment précédée par de nombreux tests et expériences sur Terre, notamment pour découvrir le mécanisme de défense dont les tardigrades ont été dotés par la nature. 

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Fukushima: la réalité politique japonaise ne reflète pas l’opinion publique
    Tchernobyl, la catastrophe du siècle
    Des organismes potentiels du "double" de la Terre dévoilés
    Ces T-shirts pourraient un jour vous sauver la vie
    Tags:
    ADN, chercheurs, radiation
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik