Ecoutez Radio Sputnik
    Statue de Gengis Khan

    Un manuscrit de Gengis Khan décrypté

    © Sputnik . Ruslan Krivobok
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    1180

    Un manuscrit rédigé en ancien mongol attribué à Gengis Khan a été traduit à l'université de Francfort-sur-le-Main sous la direction d'Irina Nevskaïa, chercheuse en chef de l'Institut de philologie du département sibérien affilié à l'Académie des sciences de Russie.

    Le document était jusque là conservé au Musée national de l'Altaï.

    Ce texte est l'une des copies manuscrites extraites d'une célèbre œuvre de la littérature mongole ancienne du soutra, La Clef de la raison, rédigée en partie par Gengis Khan. Plus de deux dizaines de listes de ces sages prédications à ses descendants se trouvent à Saint-Pétersbourg, y compris en ancien kalmouk. Encore huit copies sont conservées à la Bibliothèque nationale de Mongolie à Oulan-Bator. La liste de l'Altaï est considérée comme l'une des plus anciennes, qui a été écrite au début du XIIIe siècle.

    De nombreuses pages du manuscrit retrouvé dans l'Altaï ont été perdues mais les fragments restants fascinent les chercheurs. La première des pages conservées est appelée "L'alphabet mongol classique", dont la traduction littérale donne: "Trente lettres blanches". Sur la page suivante se trouve l'alphabet mongol ancien, les troisième et quatrième pages sont des modèles d'écriture. Selon les scientifiques, cette version du soutra était une sorte d'exercice pour l'écriture en mongol ancien.

    D'après les spécialistes, l'ensemble du texte a été rédigé par trois individus différents, sachant que les premières pages ont été probablement écrites par un enseignant ou un calligraphe expérimenté car l'écriture est droite et belle. Le texte suivant a probablement été écrit par des élèves qui utilisaient de manière assidue mais pas aussi habile des baguettes de bambou et des pinceaux pour écrire. Le manuscrit est rédigé selon les règles de l'écriture mongole, dont les lignes vont de haut en bas.

    Parmi les conseils laissés par l'auteur à ses descendants on accorde beaucoup d'attention aux relations interindividuelles: "Ne raconte jamais de secret à un individu à qui on ne peut pas faire confiance", "Ne cède pas aux persuasions d'une mauvaise personne" ou "Ne demande pas conseil à un individu envieux". On y trouve également des conseils relatifs aux règles familiales: "Ne prends pas les mots d'une femme trop au sérieux", "N'exhorte pas ton fils via un esclave", et ainsi de suite. 

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Ce n'était pas une blague: l'Ukraine demande bien réparation à la Mongolie
    Des cendriers qui bafouent la mémoire de l'empereur
    La plus vieille source biblique déchiffrée
    Des gribouillages d'enfants découverts en marge d'un manuscrit médiéval
    Tags:
    manuscrit, décryptage, Genghis Khan, Altaï, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik