Lu dans la presse
URL courte
Par
Colonisation de Mars (11)
5173
S'abonner

Des ingénieurs américains ont créé un réacteur nucléaire de 333 kW de puissance correspondant aux dimensions d'un piano adapté pour fonctionner sur Mars et capable d'alimenter une base moyenne en électricité et en chaleur pendant 15 ans.

Ces dernières années, scientifiques et ingénieurs de la NASA et d'autres agences spatiales du monde planchent sur la construction de bases habitables sur Lune et sur Mars. Selon les spécialistes de la NASA, la clef principale pour assurer leur autonomie et diminuer le coût de construction réside dans les technologies d'impression 3D qui permettent d'exploiter l'eau et les ressources locales — le sol, les roches et le gaz de l'atmosphère — pour construire des bases directement sur place.

D'après les expériences menées à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et au sol, de tels imprimantes permettent d'imprimer pratiquement tout ce qui est nécessaire pour la vie de colons sur Mars à l'exception d'un élément crucial: la source d'alimentation dont la puissance serait suffisante pour faire fonctionner l'imprimante 3D en question, ainsi que pour alimenter toute la base en électricité et en chauffage.

Akansha Kumar du Laboratoire national de l'Idaho (USA) travaille depuis plus de cinq ans à la conception de réacteurs nucléaires compacts qu'il serait possible d'envoyer en orbite et de faire atterrir sur la Lune ou sur Mars.

Les auteurs de l'étude qu'il dirige pensent que leur réacteur nucléaire pourrait devenir une source universelle d'électricité parmi les moins coûteuses capable d'alimenter les bases de Mars et les vaisseaux spatiaux pendant des décennies sans recharge en combustible, et pendant une période encore plus longue en cas de "ravitaillement".

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Dossier:
Colonisation de Mars (11)

Lire aussi:

Nasa: l’homme sur Mars dans 15 ans
La Nasa confirme l'existence d'eau sur Mars
La NASA crée un bouclier thermique pour une expédition vers Mars
Moscou et Washington préparent le premier vol sur Mars
Tags:
colonisation, chercheurs, énergie, nucléaire, NASA, Mars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook