Ecoutez Radio Sputnik
    La Lune

    De l'eau potable découverte sur la Lune

    © AP Photo/ Sergei Grits
    Lu dans la presse
    URL courte
    Novye Izvestia
    12187

    Des scientifiques néerlandais ont découvert de l'eau potable pure à la surface de la Lune, écrit lundi le quotidien Novye Izvestia. Le liquide retrouvé sur le satellite de la Terre peut effectivement être bu sans nuire à l'organisme humain, affirment les chercheurs.

    « Il existe à la surface de la Lune de l'eau absolument inoffensive pour l'homme », ont déclaré les experts néerlandais lors d'une conférence scientifique. Les géologues qui participaient à l'événement ont confirmé qu'il existait des dépôts avec de l'eau potable pure à la surface du satellite de la Terre.

    « Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives, mais il est déjà possible d'affirmer à 100 % qu'il y a beaucoup d'eau sur la Lune. L'opinion selon laquelle le satellite naturel de notre planète serait un désert aride est erronée. Malgré son aridité, la Lune est un dépôt d'eau incroyable", indiquent les auteurs de cette découverte sensationnelle.

    Les scientifiques ont l'intention de mener de nouvelles études pour déterminer plus exactement les propriétés de l'eau potable qu'ils ont retrouvée.

    De plus, compte tenu de l'existence d'eau sur la Lune, cette dernière pourrait abriter la vie contrairement à l'avis répandu des experts. Les chercheurs évoquent donc la nécessité d'organiser de nouvelles expéditions de recherche pour tenter de trouver une vie biologique élémentaire sur le satellite de la Terre.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    La pleine Lune pousse un berger turc à fonder un parti politique
    Des chercheurs russes élaborent une imprimante 3D pour construire sur la Lune
    Le premier Russe sur la Lune
    La plus grande Lune en 68 ans monte dans le ciel
    Tags:
    science, eau, Lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik