Lu dans la presse
URL courte
Par
64673
S'abonner

Le Pentagone a l'intention de lancer dès mars 2017 les essais de qualification d'une nouvelle bombe thermonucléaire B61-12.

A leur issue, la liste des avions à même d'embarquer cette munition sera élargie. Une production en série réduite de la nouvelle arme devrait être lancée en 2018.

La B61 est la principale bombe aérienne de l'armée américaine. Elle a été développée en 1961 et mise en service sept ans plus tard. La munition dont les essais commenceront en mars est la 12e et la plus révolutionnaire modification de l'arme. La bombe de 3,5 m n'est plus dotée d'un parachute, qui a été remplacé par des gouvernes de queue dirigeables — ce qui augmentera significativement la précision de l'arme selon le Pentagone. La nouvelle bombe contiendra une ogive thermonucléaire de 50 kilotonnes.

La première nouvelle arme avec une maquette en taille réelle de l'ogive sera lancée par un chasseur F-16 Fighting Falcon. Puis les essais de la version tactique B61 seront poursuivis par les chasseurs F-15E Strike Eagle et F-35A Lightning II. Enfin, la version stratégique de la munition sera testée par le bombardier B2 Spirit.

Il est également prévu de déployer ces nouvelles bombes nucléaires en Europe où elles seront installées sur les chasseurs F-16 et les bombardiers Panavia Tornado IDS des forces aériennes de l'Otan. Dans l'arsenal américain les B61-23 remplaceront le modèle précédent de la B61 et la bombe B83. Il est prévu de terminer les travaux sur ce projet en 2024 pour un budget estimé à 8,4 milliards de dollars.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Premier mort lors des manifestations à Minsk
Tags:
bombe, essais, armes nucléaires, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook