Ecoutez Radio Sputnik
    Ursula von der Leyen adresse un discours aux soldats allemands. Archive photo

    Les soldats allemands auront des cours d'éducation sexuelle

    © AFP 2019 Gregor Fischer
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    16330

    Le ministère allemand de la Défense a annoncé le lancement de séminaires obligatoires sur l'orientation et l'identité sexuelles pour les militaires, qui commenceront avec un premier cours donné personnellement par la ministre de tutelle Ursula von der Leyen. Experts et militaires allemands expliquent cette décision.

    Objectif: attirer des effectifs

    Le 31 janvier, Ursula von der Leyen adressera un discours aux militaires. La question des genres sera ensuite abordée au cours d'une table ronde réunissant de hauts responsables politiques, des économistes et des lobbyistes. Sylvia von Maltzahn, membre du service de presse du ministère allemand de la Défense, affirme être "heureuse de l'intérêt des médias envers cette initiative":

    "La ministre nous a expliqué cette nouveauté en disant que la Bundeswehr était aussi diverse que toute l'Allemagne. Des bisexuels, des homosexuels et des transsexuels sont également présents au sein de l'armée allemande. Leurs besoins et leur possibilités sont aussi importants".

    Selon Sylvia von Maltzahn, l'objectif principal des séminaires est de lutter contre la discrimination dans l'armée:

    "La diversité de notre contingent, qui a des compétences et des connaissances variées, nous aide à créer une Bundeswehr stable et attractive".

    Les séminaires et les tables rondes permettront aux militaires de définir les moyens les plus efficaces d'utiliser les capacités des soldats d'orientations sexuelles différentes. Ils proposeront aux gays, aux bisexuels et aux transgenres de rejoindre l'armée et leur promettront de garantir toutes les conditions nécessaires à leur bien-être.

    La Bundeswehr est depuis le 1er juin 2011 une armée professionnelle sans service obligatoire. Dès lors, ses dirigeants tentent activement d'attirer de nouvelles recrues.

    Des mesures "extrêmes"

    Cette initiative a suscité une critique forte de la part de certains militaires et représentants de la société civile. Twitter regorge déjà de blagues sur ce sujet: on a déjà retweeté plus de mille fois des messages tels que "Si vos parents ont oublié de vous expliquer comment on fait des enfants, allez dans l'armée allemande" ou "Ursula von der Leyen, employeuse moderne: encore plus d'ouverture dans l'armée".

    Le programme de la ministre a également été dénoncé par la presse allemande, notamment par Bild et Focus. Le ministère de la Défense s'abstient pourtant de tout commentaire concernant cette réaction négative.
    L'analyste politique Alexander Bukh doute quant à lui qu'une telle popularisation de l'armée puisse attirer beaucoup de recrues.

    "L'exemple américain montre que la politique don't ask, don't tell (nom officiel de la politique qui était en vigueur dans les forces armées des Etats-Unis jusqu'à 2011, selon laquelle les gays, les lesbiennes et les bisexuels devaient cacher leur orientation sexuelle sous peine de licenciement, NDLR) ne marche pas. Mais des séminaires spéciaux pour attirer des membres de la communauté LGBT sont l'extrême inverse", estime-t-il.

    Et de conclure: "Il est peu étonnant que ces nouveautés proposées par Ursula von der Leyen font rire l'opinion publique. Le service militaire attire par un bon salaire et des bénéfices, ou par vocation. Mais en aucune cas par des informations sur l'orientation sexuelle des recrues".

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    En Suède, des cours d’éducation sexuelle pour les enfants réfugiés
    L’éducation au secours d’une Europe déboussolée
    30 M EUR d’indemnisation pour les homosexuels condamnés en Allemagne
    Tags:
    armée, éducation sexuelle, Ursula von der Leyen, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik