Lu dans la presse
URL courte
Par
24422
S'abonner

Le président américain Donald Trump a invité le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à la Maison-Blanche. Cette information a été confirmée par l'administration américaine.

"Le président a invité le premier ministre Netanyahou à la Maison-Blanche début février", indique le communiqué de presse de l'administration présidentielle à l'issue d'un entretien téléphonique entre les deux dirigeants. Pendant leur conversation, Trump a souligné que "la paix entre Israël et les Palestiniens n'était possible qu'à travers un dialogue". De plus, d'après le communiqué, Trump et Netanyahou ont évoqué le "développement et le renforcement des relations israélo-américaines, particulières, ainsi que la sécurité au Moyen-Orient".

De son côté, la chancellerie du premier ministre israélien a qualifié l'entretien entre Trump et Netanyahou de "très chaleureux". De plus, Israël a confirmé que le premier ministre souhaitait travailler conjointement avec Trump pour assurer la paix et la sécurité dans la région.

Pendant la présidence de Barack Obama, les relations entre les États-Unis et Israël étaient loin d'être idylliques. L'une des dernières démarches de Washington à lui valoir les foudres de Tel-Aviv a été le vote au Conseil de sécurité des Nations unies en décembre 2016, quand les USA ont renoncé à leur position traditionnelle en s'abstenant de voter contre la résolution condamnant la construction de colonies israéliennes en territoire palestinien.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

La Palestine ne reconnaîtra plus Israël si Trump transfère l'ambassade US à Jérusalem
Touche pas à mes colonies: Israël réduit son financement à l'Onu
Pour John Kerry, «Israël peut être ou un État juif, ou démocratique, mais pas les deux»
Trump mettra-t-il son veto à la résolution contre la colonisation israélienne?
Colonies en territoires palestiniens, l’Onu s’attire les foudres d’Israël
Tags:
invitation, présidence américaine, Benjamin Netanyahou, Donald Trump, Israël, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook