Ecoutez Radio Sputnik
    Ces femmes qui servent dans la marine de guerre

    Ces femmes qui servent dans la marine de guerre

    © Photo. Facebook//Marina Militare
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vesti
    10208

    Le magazine féminin IO Donna a publié un reportage sur les premières femmes admises à servir à bord des sous-marins de la marine italienne.

    Les aspirantes reviennent d'un exercice de 60 jours à bord du sous-marin S526 Salvatore Todaro — projet allemand 212A.

    L'Italie a ainsi rejoint la liste des pays autorisant les femmes à servir dans un sous-marin depuis que la Norvège a ouvert la voie en 1985. Oslo était même allé plus loin: la Norvégienne Solveig Krey a commencé sa carrière comme officier de quart et a gravi tous les échelons pour devenir en 1995 la première femme à commander un sous-marin. Neuf ans plus tard, Solveig Krey a démissionné avec le grade de capitaine de corvette.

    ​Un programme de formation des sous-marinières existe déjà en Australie, au Canada, au Danemark, en Suède et en Espagne, mais tous ces pays sont encore loin d'employer des femmes dans les sous-marins. Les États-Unis ont déjà soulevé cette question au regard du nombre insuffisant d'hommes aux postes nécessaires mais les épouses des officiers sous-mariniers se sont opposées à la présence de femmes à bord de sous-marins — craignant qu'une présence de longue durée dans les sous-marins prédispose à un contact plus étroit entre les femmes et les hommes.

    Si les femmes dans un sous-marin restent un phénomène rare, on entend de plus en plus une voix féminine donner des ordres sur le pont des navires.

    Ainsi, Josée Kurtz est devenue la première femme capitaine de navire au sein des Forces canadiennes au commandement de la frégate Halifax. En 2011, c'est la capitaine Sarah West, 39 ans, qui a pris le commandement de la frégate HMS Portland de la marine britannique. Immédiatement après cette nomination, elle a été promue capitaine de corvette mais a été relevée trois ans plus tard de son poste de commandant de navire à cause d'une aventure avec l'un de ses subordonnés marié.

    ​En mars 2016, la capitaine de frégate Miho Otani a été la première femme de l'histoire de la marine japonaise à prendre le commandement du destroyer Yamagiri. Dix autres femmes servent sur ce navire, où elles disposent de cabines et de toilettes séparées.

    ​Le débat sur le service des femmes sur des navires de guerre dans la marine russe est aussi actif depuis longtemps, mais il y a quelques années le représentant du commandement a déclaré que la marine n'avait pas l'intention de faire appel aux femmes dans ce service car selon ses dires "un navire est fait pour le combat, or la flotte prend soin des femmes". Néanmoins, des femmes russes servent déjà sur des navires logistiques et dans la marine civile la Russie peut se vanter d'avoir la première femme-capitaine au long cours du monde: Anna Chtchetinina. Un cap de la baie de l'Amour de la mer du Japon et une rue de Vladivostok portent d'ailleurs déjà son nom.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    "Une femme peut tout!"
    Fleurs du ciel: ces femmes pilotes de chasse
    Au Royaume-Uni, militaires hommes et femmes dormiront dans la même caserne
    Vol interplanétaire: six femmes russes sélectionnées pour des essais
    Tags:
    marine, femmes, sous-marins, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik