Lu dans la presse
URL courte
Par
16466
S'abonner

Pour le député de la Crimée Rouslan Balbek, l'Otan veut renforcer la présence militaire dans la région de la mer Noire pour obtenir un soutien financier des États-Unis.

« Je suis convaincu que les menaces du secrétaire général de l'Otan [Jens Stoltenberg] seront pleinement mises à exécution: ils vont envoyer un groupe naval pour naviguer le plus loin possible de la Russie et rendre compte à Washington que les missions ont été accomplies, que les Russes ont été intimidés », prédit le député.

Rouslan Balbek ajoute que Stoltenberg devrait cesser de « se prendre pour Chuck Norris » et commencer à établir un dialogue constructif avec la Russie.

« Stoltenberg sait parfaitement qu'il est inutile d'intimider la Russie en mer Noire, et provoquer la deuxième puissance militaire du monde au conflit armé n'est pas la meilleure idée […] Bien que les eaux du bassin de la mer Noire soient internationales, je pense qu'il vaut mieux éviter de s'y "bousculer" », indique le député.

Le secrétaire général de l'Otan a déclaré le 16 février que le dialogue avec Moscou devait être appuyé par une « approche ferme et prévisible » et par une « dissuasion fiable ».

Il a été annoncé fin janvier que les ministres de la Défense des États membres de l'Otan approuveraient en février 2017 des mesures visant à renforcer la présence militaire dans la région de la mer Noire. Comme l'a déclaré Stoltenberg, il s'agira d'un « renforcement des positions de l'Alliance sur terre, en mer et dans les airs ».

En 2014, après la réunification de la Crimée avec la Russie et le début d'un conflit armé dans le Donbass, l'Otan a annoncé le renforcement de son flanc Est en Europe. Cette décision a provoqué une réaction négative de Moscou.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Moscou: l’Otan lutte contre des menaces «virtuelles» en mer Noire
Crash de l’avion russe: la principale boîte noire retrouvée en mer Noire
Tu-154: trois fragments du fuselage découverts en mer Noire
Un destroyer UK va croiser en mer Noire pour la première fois depuis la guerre froide
Tags:
OTAN, Rouslan Balbek, Crimée, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook