Lu dans la presse
URL courte
Par
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
12204
S'abonner

Il y a un mois jour pour jour, Donald Trump était investi 45e président des États-Unis.

Depuis, il a signé un décret sur la construction d'un mur à la frontière mexicaine, a fermé le programme d'accueil des réfugiés syriens, rompu l'accord sur le Partenariat transpacifique et lancé la procédure d'annulation de la réforme de santé connue comme "Obamacare". Il a également renvoyé son conseiller à la sécurité et déclaré qu'il comptait sur le retour de la Crimée à l'Ukraine. C'est probablement le conflit ouvert entre le chef de l'État et les médias qui a le plus marqué ce premier mois de présidence.

"Je voudrais vous parler sans le filtre des fake news, a déclaré Donald Trump le 18 février lors d'une réunion avec ses partisans en Floride. Les médias malhonnêtes publient des histoires mensongères sans renvoyer à une source: ils n'en ont pas, même s'ils feignent de s'y référer. Ils ne veulent simplement pas fournir honnêtement des informations."

Même Richard Nixon, le moins médiatique des présidents américains qui considérait la presse comme l'une des principales raisons de ses échecs, ne se permettait pas de critiquer l'institution aussi incontestable de la démocratie américaine que sont les médias.

Dès sa première grande conférence de presse du 18 janvier Trump n'a pas permis à un journaliste de la CNN de poser sa question, expliquant qu'il ne voulait communiquer qu'avec des "journalistes honnêtes".

Depuis un mois, Trump a partagé son avis sur d'autres médias américains importants.

"Les médias qui propagent des fake news (The New York Times, NBC, ABC, CBS, CNN) ne sont pas mes ennemis. Ce sont les ennemis de tous les Américains", a-t-il écrit sur Twitter.

​Plus tôt il avait souligné dans une interview sur Fox News qu'il utilisait les réseaux sociaux pour "combattre la presse malhonnête".

"Écoutez, je n'aime pas tweeter. Il y a bien d'autres choses que je pourrais faire. Mais je suis confronté à des médias mensongers, à une presse très malhonnête. Et c'est l'unique possibilité de leur faire face", a-t-il souligné.

Toutes les démarches engagées par Trump depuis un mois ont suscité une réaction controversée de la société américaine. Des manifestations se poursuivent dans le pays depuis la victoire de Trump à la présidentielle, le 8 novembre 2016.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Dossier:
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

Lire aussi:

Vers la dé-Globalisation?
Trump signera de nouveaux décrets sur l’immigration
Trump charge à nouveau les médias, «ennemis des Américains»
Trump dénonce les médias US «malhonnêtes» et le «système corrompu»
Tags:
président, présidence, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook