Lu dans la presse
URL courte
Par
066
S'abonner

Les démocrates du Congrès américain ont exprimé leur mécontentement après avoir découvert la publicité faite par le département d’État, avec l'argent du budget, au club de golf Mar-a-Lago appartenant au président américain Donald Trump.

« Pourquoi le département d'État de Donald Trump fait-il la promotion d'un club privé appartenant au président ? », s'est indignée la leader de la minorité démocrate à la chambre des représentants US Nancy Pelosi. Le démocrate Ron Wyden, membre de la commission du Sénat pour le renseignement, s'interroge également: « Je suis curieux. Pourquoi les dollars des contribuables servent-ils à promouvoir le club privé du président ? ».

Une publicité pour le club de golf a été publiée le 5 avril sur le site de l'ambassade des États-Unis à Londres sous l'intitulé « Mar-a-lago: la Maison blanche d'hiver ». L'annonce indiquait que le président visitait souvent la station balnéaire pour y recevoir des dirigeants étrangers. En particulier, le site précise que c'est ici que Trump a reçu le président chinois Xi Jinping du 6 au 7 avril.

Trump a acquis en 1985 le domaine Mar-a-Lago, où venaient alors se reposer les présidents américains, pour 10 millions de dollars. Il l'a reconstruit pour le transformer en club d'exception. Il abrite aujourd'hui 126 chambres d'une superficie totale de 10 000 m², 33 salles de bain, 12 cheminées, 5 terrains de tennis et trois abris souterrains.

Depuis l'investiture de Trump la cotisation d'entrée pour se reposer dans ce club de golf est passée de 100 000 à 200 000 dollars. Ces derniers mois le chef de l'État y a passé 25 jours, sachant que les vols entre le club et Washington, ainsi que le séjour du personnel de la Maison blanche étaient pris en charge par le budget.

Plus tôt, les médias américains avaient dévoilé qu'une heure d'exploitation de l'Air Force One présidentiel coûtait 142 380 dollars, et le vol aller-retour Washington-Floride environ 1 million de dollars.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Quand la politique étrangère US obéit aux projets d'affaires d'Ivanka Trump
Trump veut coloniser le Mars avant la fin de son mandat
Trump fustige la politique d'«agression» de la Corée du Nord
Pourquoi les scientifiques marchent contre Trump jusqu’en Antarctique
Tags:
États-Unis, Donald Trump, golf, pubs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook