Ecoutez Radio Sputnik
    La base aérienne de Nellis, Nevada

    L'un des meilleurs pilotes américains se tue à bord d'un chasseur russe

    © US Air Force
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
    1662272414018

    La presse rapporte qu'un chasseur Su-27 s'est écrasé aux États-Unis. Pour l'instant, aucune information supplémentaire n'a été dévoilée - d'autant que beaucoup ont considéré cette annonce comme un fake. Un avion russe au-dessus du Nevada? Est-ce vraiment possible?

    Oui. Un correspondant a même découvert que l'appareil qui s'est écrasé dans le désert américain était commandé par Eric Schultz, l'un des meilleurs pilotes américains. Quelque chose a mal tourné pendant un vol d'entraînement dans le Nevada et le pilote s'est tué, à 160 km au nord-ouest de la base aérienne de Nellis.

    On ignore quel avion pilotait exactement Eric Schultz mais il s'agissait très probablement d'un Su-27 ou d'un MiG-29. Du moins, l'information initiale faisait référence à un Su-27. Le pilote d'essai et Héros de Russie Magomed Tolboev a presque immédiatement déclaré que le défunt pilote aurait parfaitement pu piloter un avion russe. Il avait même prévenu l'Américain qu'on ne pouvait pas piloter les chasseurs conçus en Russie comme le faisaient les pilotes russes.

    «Je lui ai montré les loopings, tout en précisant qu'il ne fallait pas s'y risquer. C'est seulement notre avion, à nous, nous savons le piloter. Il faut d'abord savoir ce que tu pilotes. Un cosaque est un cosaque seulement sur son cheval», souligne Magomed Tolboev.

    Il faut tout de même reconnaître que les pilotes américains sont parfaitement capables d'accomplir des figures de haute voltige. Alors qu'en Russie, hélas, le niveau de formation des pilotes de chasse a diminué. Bientôt, seuls les pilotes d'essai du niveau de Tolboev pourront faire des loopings dans l'armée de l'air russe. Mais c'est un autre sujet.

    En l'occurrence, le problème est ailleurs. La vraie question est: comment se fait-il que l'US Air Force possède des avions de combat russes? Voici le secret. C'est une longue histoire qui a commencé encore dans les années 1960. Quand les Américains bombardaient le Vietnam du Nord, ils ne prenaient pas au sérieux leurs adversaires pilotant des MiG-17, jugés obsolètes. Et ils ont payé pour leur insolence. Les MiG-17, maniables, armés de canons, s'imposaient facilement face aux Phantoms lourds qui étaient certes plus modernes et dotés de missiles air-air, mais ne disposaient pas de canons. Après avoir tiré leurs missiles, les chasseurs américains devenaient vulnérables et étaient facilement abattus par les chasseurs vietnamiens.

    Aujourd'hui peu le savent, mais les combats aériens entre les chasseurs américains et vietnamiens en 1968 se soldaient pratiquement toujours pas la victoire des Vietnamiens, avec un score moyen de 4:1. On comptait quatre Phantom ou Skyhawk abattus pour chaque MiG-17 ou MiG-21 mis à terre.

    C'est alors qu'en 1969, sur la base aérienne de Miramar, a été créé un centre de formation de pilotes pour les combats aériens — devenu mondialement célèbre après la sortie du film Top Gun sur grand écran. Le centre de formation appartenait à la marine américaine et préparait des pilotes de chasse pour l'aviation embarquée. Les pilotes devaient étudier et savoir utiliser la tactique enseignée dans l'armée de l'air soviétique.

    Le premier «agresseur soviétique» de l'armée de l'air américaine a été la 64e escadrille (AGRS, AGRessors Squadron) de la base aérienne de Nellis, là où s'est tué Schultz.

    Cette formation a porté ses fruits. Les pertes des Américains dans les combats aériens se sont nettement réduites dès 1970 et la pratique des pilotes navals a ensuite été adoptée dans l'aviation terrestre. Mais à l'époque, les Américains ne disposaient pas d'avions soviétiques pour que l'«agresseur» soit plausible: ils utilisaient des avions qui ressemblaient extérieurement aux chasseurs soviétiques de l'époque, dont le plus populaire était le F-5 Tiger. Ils louaient même des chasseurs israéliens IAI Kfir — baptisés F-21A aux USA — pour que les pilotes américains puissent imaginer «combattre» un MiG-21.

    Après la chute de l'URSS, le Pentagone a eu la possibilité d'utiliser des vrais MiG-29 et Su-27 en tant qu'«agresseur» au lieu des F-5 repeints. Début 1999, des MiG-29 ont été achetés via des intermédiaires en Moldavie pour la 64e escadrille. Mais les anciens chasseurs moldaves n'ont pas été mis en service. Peut-être qu'en se familiarisant avec ce MiG-29 d'ancienne génération, les pilotes américains ont conclu que ses performances dépassaient tous les chasseurs américains et qu'il serait impossible de vaincre l'«agresseur».

    Récemment, il a été rapporté que l'Ukraine avait transmis au Pentagone plusieurs Su-27 de son arsenal. Il est donc possible que ce soient justement ces chasseurs ukrainiens qui aient coûté la vie à Eric Schultz.

    Du moins, les USA ne semblent pas posséder d'autres avions russes, même si actuellement les pilotes américains apprennent à combattre des avions repeints en Su-35. De plus, selon la presse militaire américaine, la 64e escadrille a adopté une nouvelle peinture d'imitation pour ses chasseurs Lockheed Martin F-16C. Les avions de ce type participent aux entraînements de combat aérien pour imiter les chasseurs des ennemis potentiels. La nouvelle peinture du premier chasseur F-16C Block 25F est terminée. La présentation de l'avion imitant les couleurs d'un chasseur russe a eu lieu le 5 août 2016 pendant la cérémonie de passation de commandement du nouveau chef du 57e groupe de désignation de la tactique ennemie, dont fait partie la 64e escadrille.

    Il est à noter qu'un type de camouflage supplémentaire a été élaboré pour l'escadrille des «agresseurs». Ce modèle reprend entièrement la couleur du cinquième prototype du chasseur russe PAK FA — T-50-5R. Mais encore une fois, il ne s'agit que d'avions américains imitant les appareils russes. Une fois aux commandes d'un vrai avion russe, l'as américain n'a pas réussi à le maîtriser.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)

    Lire aussi:

    F-35 vs Su-35: à qui la victoire?
    Exercices de ravitaillement en vol dans le ciel russe pour les chasseurs dernier cri
    La mort de l’un des meilleurs pilotes américains dans un crash dans le Nevada confirmée
    Tags:
    vol d'entraînement, base aérienne, pilotage, pilote, Su-57 (T-50, PAK-FA), MiG-29, Su-27, Eric Schultz, Nevada, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik