Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    S-400 versus THAAD: pourquoi le Bahreïn optera pour le système russe

    © Sputnik . Dmitry Vinogradov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (octobre 2017) (69)
    14261
    S'abonner

    Le S-400 russe est plus efficace et moins coûteux que le système américain Patriot.

    «Le système antiaérien russe S-400 Triumph est aujourd'hui sans pareil dans le monde, et il est tout simplement très prestigieux d'en posséder actuellement»: c'est ainsi que l'expert militaire Viktor Litovkine a commenté pour la chaîne Zvezda l'information selon laquelle le Bahreïn s'intéresserait à l'acquisition du missile russe S-400. Selon Zvezda.

    Pendant la cérémonie d'ouverture du salon de défense BIDEC au Bahreïn, le chef de la garde royale du pays, le cheikh Nasser ben Hamad Al Khalifa, avait évoqué les négociations entre Manama et Moscou sur les fournitures du système antiaérien S-400 Triumph.

    «Le S-400 est largement meilleur que le Patriot, le THAAD et d'autres systèmes de défense antiaérienne, y compris les systèmes israéliens Dôme de fer, Fronde de David et d'autres. Outre les avions, ce système peut traiter toutes les cibles aériennes, des missiles balistiques aux missiles de croisière en passant par les drones», a déclaré Viktor Litovkine.

    Le S-400 est plus avantageux que le système américain Patriot aussi bien en termes d'efficacité que de prix, a-t-il ajouté.

    «Au-delà de ces avantages concrets, il s'agit aussi du fait que les États-Unis imposent leurs systèmes de défense antiaérienne, tout comme d'autres systèmes militaires, à leurs alliés — à la Turquie et à l'Arabie saoudite par exemple. Bien sûr, il est difficile pour ces pays de renoncer à la pression américaine, mais ils veulent aussi disposer de systèmes meilleurs que les USA», explique l'expert militaire.

    En parlant de l'Arabie saoudite, l'expert a noté que ce pays n'achetait pas toujours des armes pour faire la guerre, mais pour «avoir dans son garage la voiture la plus chère ou le cheval le plus rapide dans son écurie».

    D'après Viktor Litovkine, le Bahreïn s'intéresse au S-400 russe pour la même raison.

    «Il est difficile de s'imaginer le Bahreïn défendre son espace aérien contre qui que ce soit avec le S-400. Il faut simplement en avoir parce qu'aujourd'hui c'est à la mode, c'est prestigieux», déclare Viktor Litovkine.

    Il souligne aussi que la Russie ne pourra pas satisfaire toutes les demandes à court terme.

    «La Turquie devra attendre deux ans, le temps que la Russie dote son armée de ce système et remplisse ses engagements contractuels auprès de la Chine. C'est seulement après que commenceront les livraisons à la Turquie, peut-être à l'Inde et à l'Arabie saoudite. C'est pourquoi dire qu'on veut acheter ce système et signer le contrat sont deux choses différentes», conclut l'expert.

    La semaine dernière, le quotidien suisse Tages-Anzeiger écrivait que le système antiaérien russe S-400 Triumph était devenu l'un des produits russes que «tout le monde voulait avoir».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (octobre 2017) (69)
    Tags:
    système antimissile THAAD, S-400, Bahreïn
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik