Ecoutez Radio Sputnik
    Global Response Force

    Le Pentagone appelé à organiser des exercices d'envergure

    © REUTERS/ Michael Dalder
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (72)
    4423

    Le Pentagone pourrait organiser pour la première fois des exercices impliquant la participation de toutes les unités de la Global Response Force (GRF).

    Cette recommandation a été envoyée au Pentagone par le Government Accountability Office (GAO), organisme chargé du contrôle des comptes publics du budget fédéral des États-Unis. Ses analystes ont conclu que les manœuvres permettraient de travailler le bon déroulement des actions de tous les maillons en situations d'urgence. Selon la chaîne RT.

    «Le ministère de la Défense des USA doit être à même de faire agir rapidement les forces nécessaires pour réagir d'urgence aux situations imprévues survenant dans le monde entier», indique le document.

    «Le ministre de la Défense, en coopération avec le président du Comité des chefs d'état-major, doit nommer un organe responsable de l'élaboration et du déroulement des activités intégrées pour la préparation opérationnelle conjointe des unités de la GRF», stipule le rapport.

    Selon la conclusion du GAO, l'absence d'exercices conjoints de la GRF à part entière impacte aujourd'hui l'opérationnalité de certaines unités.

    D'après les auteurs du document, les manœuvres conjointes prépareront les unités à parer les menaces internationales. Il est également suggéré au Pentagone de déterminer les risques éventuels lors du déploiement des forces de la GRF.

    Comme l'indique le texte, le ministère de la Défense a approuvé les recommandations du GAO et étudiera la possibilité de renforcer l'opérationnalité de la Global Response Force.

    La GRF a été créée par le Pentagone en 2007. Elle a pour mission de réagir opérationnellement aux événements dans le monde. Le noyau du groupe est constitué de 5.000 hommes de la 82e brigade aéroportée des USA, du commandement des opérations spéciales et de l'armée de l'air qui peuvent être déployés partout dans le monde en l'espace de 18 heures.

    Par ailleurs, en début d'année, le chef adjoint du commandement européen des forces armées américaines, le général Tim Ray, a déclaré que Washington avait l'intention d'élargir l'ampleur des exercices en Europe et de leur apporter un caractère intégré pour parer l'«agression russe».

    Le colonel de réserve Viktor Mourakhovski, membre du conseil d'experts auprès de la Commission militaro-industrielle près le gouvernement russe, pense que ces exercices pourraient se dérouler dans la région du Pacifique. L'expert a également noté que le déroulement de telles manœuvres en Europe ne ferait que conduire à une hausse de tension.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (72)

    Lire aussi:

    Le Pentagone livre pour 1.2 M USD d'armes à un département de police inexistant
    Les craintes sur le «caractère agressif» des exercices Zapad 2017 démasquées
    Les USA créent un «corps spatial» malgré l’opposition des généraux
    Tags:
    exercices militaires, Pentagone
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik