Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    Israël met au point un système permettant de franchir la défense antiaérienne russe

    © Sputnik. Dmitry Vinogradov
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (72)
    7318118

    La compagnie militaire israélienne Rafael conçoit actuellement des systèmes d'invisibilité radar nommés AIR EW Systems.

    La compagnie a diffusé une vidéo présentant les capacités de cette nouvelle technologie, dans laquelle la défense antiaérienne russe est représentée par des systèmes antiaériens qui font penser aux S-400 et aux Pantsir-S. D'après les ingénieurs, les avions dotés du système AIR EW seront capables de franchir cette défense, rapporte lundi le site de la chaîne Russia Today (RT). Mais pourquoi des systèmes antiaériens de type russe figurent-ils dans le spot promotionnel du produit de Rafael?

    Le système de brouillage électronique israélien contient trois composantes: Sky Shield (brouillage du radar à grand rayon d'action), Light Shield (brouillage du radar à détection rapprochée) et le conteneur X-Guard tracté par un câble. Ce dernier est censé attirer sur lui les antimissiles.

    Le système de guerre électronique AIR EW en est actuellement à son stade final de développement.

    Le fait que les modèles russes figurent dans les vidéos promotionnelles des compagnies militaires étrangères en tant qu'ennemi conditionnel confirme le leadership des armements russes, estiment les experts.

    «Bien sûr, dans la promotion de ses produits, on choisit toujours les meilleurs armements en tant que cibles potentielles. Et le S-400 est le meilleur système de défense antiaérienne, ce que confirme l'aspiration des pays comme la Turquie et l'Arabie saoudite à en acheter en dépit du mécontentement de Washington ou de l'Otan», résume Andreï Kochkine, expert de l'Association des politologues militaires.

    «Étant donné que le S-400 est exporté vers l'étranger, on pourrait supposer qu'il s'agit de ruses commerciales et marketing destinées à diminuer la valeur du système russe», a expliqué l'expert.

    Mais en réalité, les spécialistes étrangers ne disposent pas d'informations sur les capacités du S-400: les débats pour savoir si un système sera capable ou non de franchir le S-400 sont dénués de sens car ce dernier n'a encore participé à aucune activité militaire réelle, indique l'expert.

    «Il y a des ressorts politiques et pas seulement commerciaux dans cette histoire, note Andreï Kochkine. Tel Aviv respecte la Russie et ses forces armées mais, en même temps, Israël tente de montrer qu'il est capable de franchir même le meilleur système de défense antiaérienne».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (72)

    Lire aussi:

    Tout ce qu'il faut savoir sur le système de défense antiaérienne et antimissile S-400
    S-400 versus THAAD: pourquoi le Bahreïn optera pour le système russe
    Vente de S-400 russes à Ankara: la Turquie a rempli ses obligations contractuelles
    Tags:
    guerre électronique, défense antiaérienne, Israël, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik