Ecoutez Radio Sputnik
    Astéroïde Oumuamua

    Des chercheurs se préparent à recevoir le premier signal extraterrestre

    CC BY 4.0 / ESO/M. Kornmesser / Artist’s impression of the interstellar asteroid `Oumuamua (cropped photo)
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (décembre 2017) (57)
    0 75
    S'abonner

    Les chercheurs du projet Breakthrough Listen mené sous la houlette du milliardaire russe Iouri Milner espèrent intercepter le premier signal radio extraterrestre.

    Mercredi 13 décembre à 21:00 heure de Paris, ils commenceront l'observation du corps interstellaire 11/2017 U Oumuamua qui s'approchera de la Terre jusqu'à une distance minimale de 2 unités astronomiques. Les scientifiques avancent que ce corps spatial en forme de cigare pourrait ne pas être d'origine naturelle, écrit le site de la chaîne Russia Today (RT).

    Une oreille vers le cosmos

    Mercredi 13 décembre à 21:00 heure de Paris, les chercheurs du projet Breakthrough Listen pour la recherche d'une vie intelligente extraterrestre dans l'univers, dirigé par le milliardaire russe Iouri Milner, diplômé de l'Université d'État Lomonossov de Moscou (MGU), commencera le suivi du corps interstellaire 11/2017 U Oumuamua à l'aide de l'un des plus grands radiotélescopes du monde, Green Bank, qui se situe dans l'observatoire éponyme en Virginie occidentale (USA).

    Ce télescope, d'un diamètre de miroir de 100 m, «écoutera» Oumuamua dans quatre diapasons de fréquence — entre 1 et 12 GHz — pour intercepter le signal radio émis par l'objet interstellaire. Au cours des 18 derniers mois de travail, les spécialistes de Breakthrough Listen ont installé sur le télescope de puissants détecteurs pouvant capter les signaux d'activité électromagnétique dans l'espace.

    L'observation, qui durera 10 heures, sera répartie en quatre intervalles conformément à la période de rotation de l'astéroïde. Les spécialistes soulignent qu'actuellement Oumuamua se situe à 2 ua de la Terre. A titre de comparaison: la sonde Voyager-1 — l'objet créé par l'homme le plus éloigné de notre planète — se trouvait en 2013 à 124 ua de la Terre. Sachant que le rayonnement électromagnétique que les astronomes espèrent capter parcourt 1 ua en environ 8 minutes et 20 secondes. A une distance aussi proche, le radiotélescope parviendra à détecter même un signal très faible comparable à celui d'un routeur Wi-Fi ou d'un téléphone portable.

    «Nous ne voulons pas faire de nos observations un scoop et nous comprenons que l'origine d'Oumuamua pourrait s'avérer naturelle. Même si nous n'arrivions pas à trouver des signes de technologies extraterrestres, quoi qu'il en soit nous obtiendrions des informations supplémentaires sur la nature de l'astéroïde, y compris probablement sur la présence de glace à sa surface», a déclaré Iouri Milner en interview.

    Un voyage de 45 millions d'années

    La comète interstellaire — qui s'est finalement avérée être un astéroïde — a été découverte par les astronomes le 18 octobre 2017 à l'aide des télescopes Pan-STARRS situés à Hawaï. Pendant les observations, les spécialistes ont appris que le corps se déplaçait à près de 44 km/s en suivant une hyperbole — c'est-à-dire une trajectoire non fermée. Cela signifie que l'objet est arrivé depuis l'extérieur du système solaire et le quittera tôt ou tard.

    Cet hôte mystérieux a été baptisé Oumuamua, qui signifie en hawaïen «éclaireur» ou encore «messager». Les observations au télescope qui ont suivi ont révélé que l'astéroïde d'environ 400 m était très dense, de forme allongée comparable à un cigare et avec une teinte rouge.

    Les chercheurs de la Communauté astronomique de l'Université fédérale de la Baltique Kant ont simulé la trajectoire de vol d'Oumuamua à proximité du Soleil. De la trajectoire et de la vitesse du corps, les chercheurs ont déduit que l'astéroïde était arrivé dans le système solaire depuis l'association stellaire de la constellation de la Carène et avait mis près de 45 millions d'années pour parcourir cette distance.

    «Les chercheurs ne sont pas encore tous d'accord sur la manière dont ce petit astéroïde s'est échappé du champ gravitationnel de son étoile pour partir en voyage interstellaire. Il est fort possible qu'un cataclysme ait propulsé Oumuamua de son système planétaire il y a plusieurs milliards d'années et que depuis il voyage dans la galaxie en manœuvrant de temps à autre près des étoiles», a déclaré Alexeï Baïgachov, directeur de la Communauté astronomique de l'Université fédérale de la Baltique Kant.

    Un «cigare» venu de l'espace

    La forme de cigare du corps est optimale pour les vaisseaux car elle permet de réduire au minimum l'endommagement dû aux particules de gaz et à la poussière interstellaire, estiment les scientifiques. L'aspect d'Oumuamua a donné aux spécialistes du projet Breakthrough Listen l'idée que l'objet pourrait être d'origine artificielle.

    Iouri Milner a décidé de savoir si Oumuamua transmettait des signaux à peine perceptibles après sa correspondance avec Avi Loeb, doyen de la faculté d'astronomie de Harvard et membre du projet Breakthrough Listen.

    «Plus j'étudie cet objet et plus il me semble extraordinaire. Il est si allongé et peu large tandis que la plupart des astéroïdes observés auparavant possédaient une forme plus ronde. Tout cela me fait penser qu'Oumuamua pourrait être une sonde créée artificiellement et envoyée par une civilisation extraterrestre», a écrit Avi Loeb dans sa lettre adressée à Iouri Milner.

    Toutefois l'astronome russe Iouri Balega, académicien du Département des sciences physiques, est certain que ce corps est d'origine naturelle.

    «C'est un simple caillou spatial. On sait que de tels objets peuvent apparaître lors de la formation de systèmes planétaires avant de naviguer librement dans le disque de la galaxie. Les chercheurs parviendront très certainement à prouver qu'Oumuamua fait précisément partie de tels corps célestes. Je ne pense pas que les tentatives d'y détecter des signaux radio aboutiront», juge Iouri Balega.

    Projets galactiques

    Le projet Breakthrough Listen est le premier né de la fondation Breakthrough Initiatives créée pendant l'été 2015 par Iouri Milner et le physicien-théoricien britannique Stephen Hawking pour trouver les traces de civilisations extraterrestres dans l'espace. Près de 100 millions de dollars ont été alloués à ce projet.

    En 2016, Milner et Hawking ont annoncé le lancement d'un second projet, Breakthrough Starshot, dans le cadre duquel près de 100 millions de dollars ont été alloués à l'élaboration d'une sonde miniature qui devrait atteindre en 20 ans le système stellaire Alpha Centauri en utilisant comme moteur une voile solaire et un puissant laser.

    En novembre 2017, Iouri Milner a évoqué le projet d'envoyer la première mission interplanétaire privée vers Encelade, un satellite de Saturne, dont les sources hydrothermales pourraient réunir toutes les conditions pour la naissance de la vie.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (décembre 2017) (57)
    Tags:
    chercheurs, extraterrestres, signal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik