Ecoutez Radio Sputnik
    Séoul aurait dépensé 1,8 million $ pour accueillir la délégation nord-coréenne aux JO

    Séoul aurait dépensé 1,8 million $ pour accueillir la délégation nord-coréenne aux JO

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
    250

    Selon le service de presse du ministère sud-coréen de l'Unification, les dépenses de la Corée du Sud pour l'accueil de la délégation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques de Pyeongchang dépasseront 1,8 million de dollars.

    Conformément à l'accord conclu le 20 janvier à Lausanne lors de la réunion des représentants de la Corée du Sud, de la Corée du Nord, du Comité international olympique (CIO) et du Comité d'organisation des JO, le CIO a seulement pris en charge les dépenses pour loger les membres du Comité national nord-coréen (67 personnes), mais le nombre total de Nord-Coréens qui se rendront en Corée du Sud avoisinera les 550 personnes, écrit mercredi 14 février le quotidien Izvestia.

    Parmi eux: 140 membres du collectif musical nord-coréen qui a donné des concerts à Gangneung et à Séoul. Si, dans la première ville, il a été possible de faire des économies sur le logement du collectif (les artistes, venus sur un navire de croisière, ont passé la nuit à bord), leur accueil à Séoul a coûté près de 553.000 dollars aux autorités municipales.

    Par ailleurs, les dépenses totales du seul gouvernement sud-coréen pour les différents programmes culturels avec la participation des nord-coréens, notamment la prestation conjointe d'équipes de taekwondo et l'exposition d'artefacts historiques de l'époque du royaume de Goryeo retrouvés en équipe, ont déjà atteint 1, 1 million de dollars.

    Cette somme a été prélevée du fonds créé par les autorités de Séoul en 2004. Par ailleurs, la Corée du Sud possède un Fonds public de coopération intercoréenne travaillant sous l'égide du ministère pour l'Unification. La participation des représentants nord-coréens aux Jeux paralympiques de mars n'est pas prévue dans le budget actuel et sera évoquée plus tard par Séoul.

    Par ailleurs, la trêve entre les deux Corées pourrait jouer un rôle positif dans l'attribution d'une aide humanitaire à Pyongyang de la part de Séoul. Encore en septembre, le président sud-coréen Moon Jae-in avait annoncé une aide de 4,5 millions de dollars pour fournir de la nourriture à la Corée du Nord par le biais du Programme alimentaire mondial de l'Onu (WFP), et encore 3,5 millions de dollars pour l'achat de vaccins pour les enfants nord-coréens via l'Unicef. Cependant, l'aide promise n'est jamais arrivée à destination.

    La dernière fois que la Corée du Nord a reçu une aide humanitaire de Séoul remonte à 2015. En 2017, la Chine n'a transféré aucune aide à Pyongyang selon le WFP, alors qu'elle était particulièrement active sur ce plan auparavant. Sachant que le montant de l'aide russe pour la Corée du Nord via le WFP s'est élevé à 3 millions de dollars l'an dernier (contre 4 millions de dollars en 2016).

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

    Lire aussi:

    Intimider Pyongyang: à quel prix? Et qui paiera l'addition?
    Pyongyang annule une manifestation culturelle prévue avec Séoul à la veille des JO
    Comment Trump pousse la Corée du Sud à la guerre
    Tags:
    JO 2018 de Pyeongchang, Corée du Nord, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik