Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
3152
S'abonner

Le président chinois Xi Jinping pourrait bientôt ne plus être limité à deux mandats consécutifs comme le prévoit actuellement la Constitution du pays. Le Comité central du Parti communiste chinois a proposé des amendements pour lever les restrictions actuelles concernant le nombre de mandats pour le président chinois.

Il est également prévu d'inscrire les idées théoriques du président actuel dans la Constitution au même titre que les thèses de Mao Zedong et de Deng Xiaoping.

Le site d'information Gazeta.ru analyse les nouveaux amendements à la Constitution chinoise. Au total, le Comité prévoit une dizaine d'amendements. On y trouve des propositions complètement inoffensives, comme la description du mécanisme de serment pour les fonctionnaires ou la formation d'un front patriotique uni. D'autres amendements ont un caractère idéologique, notamment l'ajout à la Constitution de la phrase selon laquelle le «rôle dirigeant du PCP est une caractéristique déterminante du socialisme avec une spécificité chinoise», ou encore l'inscription dans la Constitution des valeurs fondamentales du socialisme.

Mais la proposition principale du Comité prévoit la suppression de la phrase indiquant que le président chinois «ne peut pas occuper son poste pendant plus de deux mandats consécutifs».

Xu Jinping dirige la Chine depuis mars 2013 et son premier mandat s'achèvera le mois prochain. Conformément à la tradition politique chinoise, il devra quitter son poste après un autre quinquennat, en mars 2023, à l'âge de 70 ans. Mais après l'adoption des amendements, ces restrictions n'existeront plus pour Xi Jinping.

Les amendements impliquent qu'il n'y aura plus du tout aucune durée limite pour le poste présidentiel en Chine. De facto, Xi Jinping et ses futurs successeurs pourront, semble-t-il, rester au pouvoir tant qu'ils le jugeront nécessaire.

Le Comité central du PCP préconise également d'inscrire dans la Constitution les idées théoriques de Xi Jinping sur la «nouvelle époque du socialisme avec une spécificité chinoise». Cette démarche témoigne au moins des ambitions du dirigeant chinois actuel de se placer au même rang que les hommes qui ont foncièrement changé la Chine: Mao Zedong et Deng Xiaoping.

Sur les réseaux sociaux, la réaction à l'annonce d'éventuels amendements a suscité une vive controverse. Une partie des utilisateurs pense que cette décision est justifiée, d'autres disent que la Chine s'est engagé sur le «chemin de la Corée du Nord».

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Poutine rhabille un militaire palestinien en pleine cérémonie – vidéo
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
Mao Zedong, Xi Jinping, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik