Ecoutez Radio Sputnik
    trous noirs

    «Une découverte émouvante» au centre de notre galaxie

    © Photo. Pixabay
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (avril 2018) (46)
    6162

    Les chercheurs américains ont découvert de milliers de trous noirs au centre de la Voie lactée.

    La source intense d'ondes radio Sagittarius A* (Sgr A*) se trouve au centre de notre galaxie la Voie lactée: elle est connue des astronomes depuis le début des années 1960, c'est-à-dire depuis la naissance de la radioastronomie. Seulement trois décennies plus tard a été découverte sa véritable nature, quand les chercheurs ont compris qu'au centre de la galaxie se trouvait un trou noir supermassif dont la masse était quatre millions de fois supérieure à celle du Soleil, écrit Gazeta.ru.

    Cependant, ce trou noir n'est pas seul: du gaz, de la poussière et de nombreux compagnons tournent autour de lui — des étoiles ordinaires comme des objets plus exotiques comme les étoiles à neutrons et les naines blanches qui résultent de l'évolution des étoiles.

    On suppose également la présence de petits trous noirs soit nés à proximité du centre galactique suite à la chute d'étoiles lourdes, soit ayant migré de l'extérieur.

    De tels trous devraient avoir une masse de 10 à 20 fois supérieure à celle du Soleil et des orbites plus proches du trou noir central que celles des étoiles. Cependant, les petits trous noirs n'émettent pas de lumière et sur fond du centre galactique brillant, ils n'avaient pas été remarqués jusqu'à récemment.

    En analysant les archives de l'observatoire spatial de rayons X Chandra de la NASA, une équipe de chercheurs dirigée par Chuck Haley de l'université Columbia a découvert 12 trous noirs légers en plein cœur de la Voie lactée, à seulement quelques années-lumière du trou noir central. Cette découverte a été le premier signe de l'existence du «cusp» ou point de rebroussement — pic de densité dans la répartition des trous noirs dans notre galaxie. Son existence découle des lois de la dynamique stellaire qui supposent qu'à cause de la friction, les petits trous noirs doivent progressivement dériver vers la source centrale de gravité.

    Les scientifiques supposent qu'en tout, mille fois plus de tels trous noirs doivent tourner dans le cusp central.

    «Dans toute la galaxie on connaît seulement une cinquantaine de trous noirs, et ce à l'échelle de 100.000 années-lumière. 10.000 à 20.000 trous noirs que personne n'a encore vus doivent se trouver dans une région d'une taille de six années-lumière autour du centre», explique Chuck Haley.

    L'idée selon laquelle les trous noirs invisibles sont des milliers de fois plus nombreux que leurs homologues visibles est assez simple. Elle part du principe que conformément aux modèles existants appuyés par les observations, seulement une infime partie des trous noirs possède un compagnon stellaire qui l'aide à le trouver aux rayons X — la plupart d'entre eux vole dans l'espace extra-atmosphérique en solitaire et c'est pourquoi ils passent inaperçus.

    La découverte de nombreux trous noirs dans la région centrale de la Voie lactée a été la preuve de l'hypothèse de leur existence avancée en 1993 par le théoricien américain Mark Morris, qui a montré dans ses travaux qu'ils devaient être des dizaines de milliers. Des années plus tard, les chercheurs parvenaient à la même conclusion dans leurs calculs.

    Selon les chercheurs, la découverte de trous noirs à proximité du centre galactique apportera un nouveau vecteur aux recherches en astronomie à ondes gravitationnelles, qui a commencé à se développer il y a seulement deux ans avec la découverte de premières fusions de trous noirs par le détecteur LIGO.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (avril 2018) (46)

    Lire aussi:

    Selon les scientifiques, notre galaxie serait truffée de trous noirs
    Des chercheurs ont découvert un endroit permettant à l'homme de devenir immortel
    Un couple de trous noirs dansant: un phénomène rare observé pour la première fois
    Tags:
    chercheurs, galaxie, trou noir, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik